International
URL courte
36330
S'abonner

Alors que les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont considérées comme pires que durant la guerre froide, le Président américain Donald Trump a déclaré que les États-Unis devraient «s’entendre» avec la Russie et que la normalisation de ces relations bilatérales sera bénéfique pour tout le monde.

Pour le chef d'État américain Donald Trump, la normalisation des relations diplomatiques avec Moscou serait une importante priorité.

«C'est un grand pays, c'est un pays nucléaire, enfin, c'est le pays avec lequel nous devons nous entendre et nous finirons bien par nous entendre un jour… Ce serait bien pour tout le monde, pour la paix et les autres choses», a-t-il ainsi déclaré lors d'une conférence de presse avec son homologue finlandais, Sauli Niinistö.

Par ailleurs, faisant état de son espoir de normaliser les relations avec Moscou, le locataire de la Maison-Blanche a rappelé qu'il en avait déjà parlé à plusieurs reprises.

«J'espère que nous aurons de bonnes relations avec la Russie. Je l'ai dit haut et fort. J'ai déjà dit que ce serait bien d'avoir d'excellentes, ou, au moins, de bonnes relations avec la Russie. C'est très important et je pense qu'on y arrivera un jour», a-t-il conclu.

Les relations entre Moscou et Washington se sont considérablement dégradées en 2016 après l'introduction de sanctions antirusses par l'administration de l'ex-Président du pays, Barack Obama, accusant la Russie de soi-disant ingérence dans les élections américaines.

Par la suite, le Sénat américain a approuvé le 27 juillet la proposition de loi portant sur de nouvelles sanctions contre la Russie, l'Iran et la Corée. Ripostant à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou va interdire à l'ambassade américaine l'accès à deux de ses sites situés dans la région de la capitale russe à partir du 1er septembre. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre également, à 455 le personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis.

En réaction à la réduction du personnel diplomatique ordonnée par Moscou l'ambassade des États-Unis a suspendu à partir du 23 août l'octroi de visas non-immigrant en Russie. Les diplomates américains ont précisé que l'octroi des visas non-immigrant reprendrait à partir du 1er septembre, uniquement à Moscou, tandis que les demandes déposées dans d'autres villes russes «resteront suspendues indéfiniment».

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Frontières françaises, l’impossible souveraineté?
Tags:
coopération, politique, relations diplomatiques, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook