International
URL courte
10252
S'abonner

Selon un sondage réalisé par l'hebdomadaire Sonntagsblick, près de 40% des Suisses se sentent «menacés» par les 400.000 musulmans résidant dans le pays.

38% des Suisses éprouvent de la méfiance envers les musulmans, révèle une étude conduite par le Sonntagsblick, journal dominical le plus lu en Suisse. Dans le même temps, 81% des personnes interrogées ont estimé que le gouvernement était «trop laxiste» avec les prédicateurs de la haine.

Selon Pierre-Yves Brandt de l'Observatoire des religions en Suisse, cette «méfiance grandissante» est liée notamment «aux problèmes migratoires auxquels doit faire face l'Europe». Pour lui, les musulmans représentent «la figure emblématique de l'étranger» en quête d'une vie meilleure en Suisse.

L'hebdomadaire évoque également la récente affaire d'Abu Ramadan, imam de la ville de Bienne (sud-ouest), accusé fin août par les médias locaux d'entretenir des discours de la haine et de prôner la destruction des prétendus «ennemis de l'islam» dont «les Juifs, les chrétiens, les chiites et les Russes».

81% des Suisses se prononcent en outre pour l'interdiction du salafisme dans leur pays, tandis que 83% d'entre eux estiment que les imams désireux de venir prêcher en Suisse devraient obtenir une autorisation officielle, constate le Sonntagsblick.

Enfin, 60% des sondés rejettent l'idée d'une reconnaissance étatique de l'islam, comme celle existant pour les Églises du pays.

Lire aussi:

Bracelet électronique et alerte sonore: ces outils étudiés par des sénateurs pour endiguer toute prochaine pandémie
Pass sanitaire: Bilan après la première semaine de mise en application
Ils jouent les secouristes pour voler le portable d’une femme qui fait un malaise à Bordeaux
Tags:
salafisme, islam, sondage, Suisse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook