Ecoutez Radio Sputnik
    V-22 Osprey

    Malgré la colère, les vols se poursuivent: un Osprey US atterrit en urgence au Japon

    © AP Photo / Maya Alleruzzo
    International
    URL courte
    2311
    S'abonner

    Peu après que le parlement de l'île japonaise d'Okinawa a exigé de mettre fin aux vols d'aéronefs américains, un nouvel incident vient de se produire: l'aéroport de la ville d'Oita a été obligé d'accueillir un avion hybride américain Osprey, qui a effectué un atterrissage d'urgence.

    Sur fond d'indignation du parlement d'Okinawa, les vols des avions hybrides américains Osprey crispent toujours plus les relations entre les États-Unis et le Japon. Cette fois, un Osprey MV-22 a atterri en urgence dans l'aéroport de la ville japonaise d'Oita.

    À l'heure actuelle, les circonstances de l'incident sont en train d'être éclaircies, a affirmé le ministre japonais de la Défense Itsunori Onodera:

    «Nous sommes au courant de ces informations. Actuellement, nous nous enquérons de ce qui s'est passé avec la partie américaine.»

    Comme l'indique le service des pompiers de la ville, l'avion n'avait pas de dégâts manifestes, aucune explosion n'a été enregistrée. Selon une version, l'Osprey, qui est basé sur l'aérodrome américain d'Iwakuni, pouvait avoir des problèmes de moteur.

    Le déploiement des MV-22 Osprey à Okinawa suscite depuis plusieurs années des critiques des habitants locaux à cause de nombreux incidents lors des vols. En décembre 2016, un Osprey s'est écrasé près d'Okinawa lors d'exercices de ravitaillement en vol. Un autre crash s'est produit non loin de la côte australienne le 5 août dernier. Les habitants d'Okinawa craignent pour leur sécurité, surtout étant donné que la base de Futenma, où sont basés des Osprey, est située dans le centre de la ville densément peuplée de Ginowan.

    Après l'incident en Australie, les autorités d'Okinawa ont protesté auprès du commandement des Forces armées américaines déployé dans la préfecture contre les vols d'avions hybrides Osprey, qui continuaient malgré les catastrophes. Néanmoins, le commandant a répondu que des avions hybrides volaient dans le monde entier et que ce n'était pas dangereux.

    Ce lundi, l'assemblée législative de la préfecture japonaise d'Okinawa a adopté une résolution de protestation à l'encontre des États-Unis ainsi qu'un appel au gouvernement japonais exigeant de suspendre les vols d'avions hybrides américains Osprey.

    Tags:
    tensions, colère, atterrissage d'urgence, incident, avions, avion hybride Osprey, États-Unis, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik