Ecoutez Radio Sputnik
    Dmitry Peskov

    Construction du Trump Tower: Peskov confirme avoir reçu un courriel du juriste de Trump

    © Sputnik . Michael Klimentyev
    International
    URL courte
    692

    Le porte-parole du Kremlin a officiellement confirmé la réception d’un courriel adressé au Kremlin par le juriste de Donald Trump visant à promouvoir un projet immobilier comprenant la construction du gratte-ciel à Moscou. «Nous ne réagissons pas à des sujets concernant le business, ce n’est pas notre travail», a-t-il déclaré.

    Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, a confirmé la bonne réception du courriel adressé en janvier 2016 par Michael Cohen, le juriste du Président américain, à propos de la construction d'un gratte-ciel Trump Tower à Moscou.

    «Je confirme que parmi tous les mails que nous avons reçu il y avait bien celui de Michael Cohen. C'est vrai. Dans son message il disait qu'une certaine compagnie russe avec certaines personnes poursuivaient l'objectif d'ériger un gratte-ciel à Moscow City, mais comme ils avaient des difficultés, ils demandaient une aide accompagnée d'une recommandation quelconque pour faire avancer cette affaire», a expliqué M.Pekov affirmant en avoir retrouvé la copie.

    D'après le porte-parole, des milliers de messages arrivent quotidiennement sur la boîte mail de Vladimir Poutine.

    «Beaucoup de demandes portent sur les actions du Président et nous essayons d'y répondre d'une manière concrète, en expliquant, en démentant, en confirmant ou bien en fournissant des informations, visuelles ou autres, que nous adressons aux départements appropriés», a relaté M.Peskov aux journalistes.

    Toutefois, selon lui, il arrive souvent au service de presse du Kremlin de recevoir des demandes qui ne font pas partie de ses compétences, comme, par exemple, celles liées au système judiciaire, aux services en charge du maintien de l'ordre ainsi qu'aux projets ayant trait à l'innovation ou aux affaires.

    «Puisque, je vous le répète, nous ne réagissons pas à des sujets pareils, liés aux affaires, cela ne fait pas partie de notre travail, nous avons laissé ce message sans réponse. On n'a jamais reçu une demande réitérée et quand bien même nous en aurions reçu une, nous n'aurions pas répondu puisque cela ne fait pas partie de notre travail», a-t-il déclaré pour justifier l'absence de réponse.

    En outre, Dmitri Peskov a également souligné que ce sujet n'a jamais été discuté avec le chef d'État russe.

    «Nous ne pouvons pas discuter avec Vladimir Poutine des centaines et des milliers de messages qui proviennent de différents pays», a-t-il conclu.

    Auparavant, on a su par des médias se référant aux personnes proches de l'affaire qu'au moment de sa campagne électorale, Donald Trump avait envisagé la possibilité de construire un gratte-ciel dans la capitale russe.

    Ainsi, l'homme d'affaires d'origine russe Felix Sater aurait convié Donald Trump à venir en Russie pour présenter sa proposition de construction d'un gratte-ciel. Il aurait annoncé dans un courrier électronique de novembre 2015 que lui et les dirigeants de la Trump Organization auraient bientôt l'occasion de célébrer «l'un des plus grands projets résidentiels dans l'histoire de l'immobilier ainsi que l'élection de Donald Trump à la Présidence», selon des sources du WP.

    Le projet n'a finalement pas été réalisé, en raison des difficultés liées au terrain prévu pour la construction ainsi qu'à l'impossibilité d'obtenir un permis de construire.

    Dans le courriel adressé au porte-parole du Kremlin, le juriste Michael Cohen demandait de l'aide pour la réalisation du projet immobilier, mais il n'a jamais eu de réponse. La compagnie de Trump aurait abandonné cette idée deux semaines après l'envoi du courriel.

    Bien que le mail soit resté sans réponse, les médias américains opposés à Donald Trump l'ont qualifié de «communication avec un représentant haut placé du Kremlin».

    Lire aussi:

    Pas de rencontres entre un conseiller de Trump et le porte-parole du Kremlin
    Un ex-avocat de Trump reconnaît avoir commis un «crime» à sa demande
    Les sept gratte-ciel moscovites
    Tags:
    construction, business, Pervy Kanal, Donald Trump, Dmitri Peskov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik