Ecoutez Radio Sputnik
    Le consulat russe de San-FranciscoLa Maison-Blanche

    Les USA ferment des bâtiments diplomatiques russes à San-Francisco, Washington et New York

    © AP Photo / Eric Risberg © Sputnik . Natalia Seliverstova
    1 / 2
    International
    URL courte
    58890

    Les États-Unis ont ordonné la fermeture du consulat russe de San-Francisco et des représentations commerciales de cet État à Washington et New York. Le ministre russe, Sergueï Lavrov regrette cette décision et assure vouloir l'examiner attentivement avant de formuler sa réponse.

    Les États-Unis ordonnent à la Russie de fermer d’ici au 2 septembre son consulat de San-Francisco, ainsi que deux bâtiments utilisés par le corps diplomatique russe à New York et à Washington, a annoncé la porte-parole du département d’État américain Heather Nauert.

    «Dans l’esprit de parité auquel se réfère la Russie, nous exigeons que le gouvernement russe ferme son consulat général de San-Francisco, un bâtiment consulaire à Washington  et un autre à New-York. Ces fermetures doivent être effectives le 2 septembre au plus tard», a-t-elle déclaré.

    Et d’ajouter que Washington espérait que Moscou éviterait le recours à des contre-mesures, mais était prêt à entreprendre d'autres démarches diplomatiques.

    Plus tard, un représentant de l'administration américaine a précisé aux journalistes que les bâtiments concernés à New York et Washington était ceux des représentations commerciales russes.

    Réactions d'officiels russes

    Au cours de l'entretien téléphonique qu'il a eu avec Rex Tillerson, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré qu'il annoncerait les mesures réciproques après qu'il aurait examiné dans les détails cette annonce, a indiqué la diplomatie russe, précisant que le ministre a regretté l'escalade des tensions dans les relations bilatérale.

    Le sénateur Andrei Klimov, membre du comité des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, n’a pas tardé à réagir à la fermeture des bâtiments diplomatiques russes aux États-Unis et a l'a qualifiée de «goujaterie». Il a en outre souligné que la Russie devait y répondre. Et de préciser que cette réponse ne devait pas être nécessairement réciproque.

    Le consul général de Russie à San-Francisco, Sergueï Petrov, a regretté cette mesure, soulignant qu’elle aurait des répercussions sur les intérêts des citoyens aussi bien russes qu’américains.

    «Cette décision est éminemment regrettable. Elle frappera de plein fouet les intérêts des citoyens russes habitant dans la région […] et bien sûr les citoyens américains qui s’adressent au consulat souvent au sujet de nombreuses questions, dont leurs demandes de visa», a expliqué le diplomate.

    Vladimir Poutine a déclaré fin juillet que le nombre d'employés de la mission diplomatique américaine en Russie devait être égal à celui de la mission russe aux États-Unis, soit 455 personnes. Selon lui, 755 employés de l'ambassade américaine doivent quitter le pays. Le ministère russe des Affaires étrangères a demandé aux États-Unis de réduire le nombre d'employés de l'ambassade avant le 1er septembre.

    Les autorités russes ont imposé ces sanctions diplomatiques à l'encontre des États-Unis en réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses. Moscou a en outre interdit à partir du 1er août au personnel de l'ambassade l'accès à une résidence et à un entrepôt.

    Les États-Unis ont ordonné la fermeture du consulat russe de San-Francisco
    © Sputnik .
    Les États-Unis ont ordonné la fermeture du consulat russe de San-Francisco

    Lire aussi:

    Fermeture du consulat russe à San Francisco: une décision personnelle de Trump
    «Les démarches des USA ont pour but d’empêcher Trump de tenir ses promesses électorales»
    La fermeture du consulat à San Francisco, une violation flagrante du droit international
    Tags:
    sanctions, Département d'Etat des Etats-Unis, ministère russe des Affaires étrangères, San Francisco, Washington, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik