International
URL courte
Négociations sur le Brexit (2017) (148)
24169
S'abonner

Pour le fondateur du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), Alan Sked, l'UE traite Londres comme elle traitait Athènes lors de la crise de la dette grecque.

Les dirigeants européens ont adopté une position malhonnête dans les négociations avec Londres sur le Brexit, a déclaré à Sputnik Alan Sked, fondateur du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP).

«Ils mènent les négociations de façon malhonnête. Ils nous traitent avec arrogance et nous insultent. Ils ont commencé à traiter le Royaume-Uni tout comme ils traitaient la Grèce lors des négociations sur la dette», affirme M.Sked.

Selon lui, Bruxelles exerce des pressions sur le gouvernement britannique pour que ce dernier lui fasse des concessions, notamment sur l'aspect financier du Brexit.

«Une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE, il y aura un énorme trou dans le budget de l'Union, et les autorités européennes ne savent pas comment le remplir (…). C'est pourquoi ils ont désespérément besoin d'argent», a-t-il déclaré.

M.Sked souligne que le gouvernement britannique a clairement exprimé sa position sur toutes les questions relatives à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

«Notre gouvernement leur a présenté un tas de documents et bien expliqué sa position. Il veut commencer à conclure des accords commerciaux avec d'autres pays», souligne l'homme politique.

Pour lui, le Royaume-Uni ferait mieux de sortir des négociations avec Bruxelles s'il veut «avancer sur son chemin».

Dossier:
Négociations sur le Brexit (2017) (148)

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Tags:
négociations, Union européenne (UE), UKIP, Alan Sked, Grèce, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook