International
URL courte
3200
S'abonner

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) indique dans son rapport sur le programme nucléaire iranien que Téhéran respecte pleinement les termes de l’accord du Plan d'action conjoint.

Au cours des trois derniers mois, l'Iran a régulièrement rempli les conditions imposées par l'accord sur le programme nucléaire du pays, indique le rapport de l'AIEA, auquel l'agence EFE a eu accès.

Selon le document de l'agence, au 21 août 2017, le stock d'uranium enrichi détenu par l'Iran était de 88,4 kilogrammes, alors qu'il est autorisé à en posséder 202,8 kilogrammes. Le niveau d'enrichissement n'a pas dépassé le seuil établi de 3,67%. Les réserves d'eau lourde de l'Iran sont estimées par les experts à 111 tonnes, tandis que le plafond autorisé est de 130 tonnes.

Auparavant, six entreprises contrôlées par le groupe industriel Shahid Hemmat, qui occupe une place centrale dans le développement du programme de missiles de l'Iran, ont fait l'objet de sanctions du Trésor américain. Les actifs de ces sociétés aux États-Unis ont été gelés et les citoyens des États-Unis ont interdiction de nouer des relations d'affaires avec elles.

Le 14 juillet 2015, l'Iran et les six médiateurs internationaux sont parvenus à un accord historique sur le problème du nucléaire iranien qui traînait en longueur depuis des années. Les parties ont adopté un Plan d'action conjoint dans le cadre duquel l'Iran acceptait de geler son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions économiques et financières introduites par le Conseil de sécurité de l'Onu, les États-Unis et l'Union européenne. Le Plan est entré en vigueur le 16 janvier 2016.

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
La Syrie promet d'abattre tout avion violant son espace aérien
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
respect, enrichissement d'uranium, programme nucléaire iranien, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Téhéran, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook