International
URL courte
551600
S'abonner

À ce jour, plus de 70.000 Américains ont signé une pétition dans laquelle ils demandent que la Maison-Blanche reconnaisse George Soros en tant que terroriste.

Une pétition intitulée «Déclarer que George Soros est un terroriste et saisir tous les actifs de ses organisations connexes en vertu des lois RICO (Racketeer Influenced Corrupt Organizations, ndlr) et NDAA (National Defense Authorization Act, ndlr)» a été publiée sur le site officiel de la Maison-Blanche et a déjà reçu 70.861 signatures.

Selon le texte de la pétition, «George Soros a volontairement et sur une base permanente tenté de déstabiliser et de commettre des actes de sédition contre les États-Unis et leur citoyens».

Les signataires appellent ainsi le gouvernement fédéral et le département de la Justice américains à «immédiatement déclarer que George Soros et toutes ses organisations, ainsi que leurs employés, sont des terroristes nationaux» et à «confisquer tous ses actifs personnels et les biens de ses organisations en vertu de la loi sur la confiscation civile (Civil Asset Forfeiture law, ndlr)».

Les activités de George Soros suscitent des réactions mitigées: le financier et investisseur américain a été à mainte reprises qualifié de spéculateur. Au cours de ses 40 années et plus de fonctionnement, sa société Quantum a engrangé plus de 40 milliards de dollars, un chiffre record pour des fonds-spéculatifs.

George Soros est par ailleurs engagé dans la politique: ses fondations ont à plusieurs reprises été accusées d'organiser un changement de pouvoir dans un certain nombre d'États. Le financier lui-même ne nie pas que son argent ait pu aider, en particulier, à organiser la première «révolution orange» en Ukraine en 2004 ainsi que l'Euromaïdan en 2013.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Une toxicomane attaque et blesse au visage un enfant de 2 ans dans le quartier de Stalingrad – photos
Un ex-auxiliaire de l’armée française abandonné sur place tué par les talibans après avoir tenté de fuir
Tags:
pétition, terrorisme, présidence américaine, George Soros, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook