Ecoutez Radio Sputnik
    Police US

    Policier US: «Nous ne tirons que sur des Noirs»

    © Fotolia/ Dominik Herz
    International
    URL courte
    474967626

    Dans l’État de Géorgie, un policier, qui a assuré à une femme blanche lors d’un contrôle routier qu’elle n’avait rien à craindre puisque la police «ne tuait que des Noirs», a été licencié jeudi suite à un scandale retentissant.

    À Atlanta, la ville la plus peuplée de l'État de Géorgie, la caméra embarquée d'une voiture de patrouille a filmé «en direct» l'année dernière un officier de police du comté de Cobb se tenant aux côtés d'un véhicule déposé le long d'une route et demandant à la femme assise sur le siège du passager avant d'utiliser le téléphone cellulaire intégré dans son ordinateur portable pour passer un coup de fil, relate le journal The New York Times.

    «D'accord, je ne veux juste pas baisser les mains», entend-on la femme répondre au policier, tout en ajoutant qu'elle a vu «bien trop de vidéos de policiers…».

    «Mais vous n'êtes pas noire», répond le policier, qui ne lui laisse pas le temps de terminer sa phrase. «Souvenez-vous, nous ne tirons que sur des Noirs. Ouais. Nous ne tuons que des Noirs, n'est-ce pas? Toutes les vidéos que vous avez vues, avez-vous vu des Noirs se faire tuer? Vous en avez vu…», poursuit-il.

    Les autorités ont réussi à identifier le policer comme le lieutenant Greg Abbott. En dépit de ses «loyaux services» et en raison du caractère très douteux de ce qui a par la suite été justifié comme une «méchante blague de mauvais goût», l'officier de police a dû quitter son poste sous la pression des autorités locales et de l'opinion publique.

    Ces dernières années, la police américaine a été accusée d'utilisation abusive de la force, particulièrement à l'encontre des minorités, après la mort de nombreux Noirs, souvent sans armes, tués par des policiers.

    Les morts de Michael Brown à Ferguson (Missouri, centre) en 2014, Freddie Gray à Baltimore en 2015, et Keith Scott à Charlotte (est) fin 2016 ont déclenché des manifestations massives parfois ponctuées de violences. 

    Lire aussi:

    La police US tue un ado qui tenait un pistolet à air comprimé
    Une manifestation dégénère à Saint-Louis, 80 personnes interpellées
    Heurts à St. Louis: au moins 32 interpellations, 10 policiers blessés
    Tags:
    racisme, Noirs, police, États-Unis, Géorgie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik