Ecoutez Radio Sputnik
    Staffan de Mistura

    L’envoyé spécial pour la Syrie sûr que Deir ez-Zor sera libéré avec l’aide de la Russie

    © AFP 2019 FABRICE COFFRINI
    International
    URL courte
    Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)
    30391

    Les villes syriennes qui restent contrôlées par le groupe terroriste Daech seront très probablement libérées à la fin du mois d’octobre, a déclaré l’envoyé spécial de l’Organisation des Nations unies (Onu), Staffan de Mistura. Selon lui, le gouvernement syrien et la Russie reprendront prochainement Deir ez-Zor.

    L'envoyé spécial de l'Organisation des Nations unies (Onu) pour la Syrie, Staffan de Mistura, a évoqué les perspectives de la libération du territoire syrien occupé par le groupe terroriste Daech, signale l'agence Reuters. Selon le diplomate, il est très probable que, à la fin du mois d'octobre, Daech sera délogé des villes qu'il occupe encore.

    Selon Staffan de Mistura, la ville syrienne de Deir ez-Zor sera libérée par le gouvernement syrien et la Russie à la fin du mois de septembre ou au début du mois d'octobre.

    «Ce que nous voyons, à mon avis, c'est le début de la fin de cette guerre. Nous devons garantir que cela deviendra également le début de la paix. Le défi à relever aujourd'hui est précisément celui-ci», a indiqué le diplomate dans une interview accordée à la BBC.

    Staffan de Mistura a précisé que les États-Unis et les Forces démocratiques syriennes (SDF) pourraient libérer la ville de Raqqa à la fin du mois d'octobre.

    Il a également indiqué que pour le moment, Deir ez-Zor, Raqqa et Idlib constituaient des zones d'instabilité en Syrie. Selon le diplomate, si la communauté internationale apporte son soutien au gouvernement et à l'opposition, des élections pourront se tenir dans l'année qui suivra la libération de Deir ez-Zor et Raqqa.

    Dossier:
    Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    libération, Staffan de Mistura, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik