Ecoutez Radio Sputnik
    La Syrie

    La coalition US ne confirme pas la libération de la vieille ville de Raqqa

    © AFP 2019 George Ourfalian
    International
    URL courte
    3409

    La coalition internationale dirigée par Washington ne confirme pas les informations diffusées par l’AFP concernant la libération du quartier de la vieille ville de Raqqa, en Syrie, a déclaré à Sputnik un de ses représentants.

    Interviewé par Sputnik, un représentant de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis n'a pas confirmé la libération du quartier de la vieille ville de Raqqa, capitale autoproclamée du groupe terroriste Daech.

    «Pour l'instant, nous ne pouvons pas confirmer ces informations. Les Forces démocratiques syriennes progressent de manière significative dans les quartiers périphériques du centre de la ville et dans toute Raqqa, elles gagnent du terrain quotidiennement», a signalé le représentant de la coalition américaine.

    Auparavant, l'AFP avait indiqué que les détachements des Forces démocratiques syriennes soutenus par Washington avaient libéré la vieille ville de Raqqa.

    Raqqa est contrôlé par le groupe terroriste Daech depuis 2013. La ville est considérée comme la capitale non-officielle des terroristes. En 2016, la coalition américaine avait annoncé le début de l'opération pour libérer la ville. Depuis plusieurs mois, les combats se poursuivent dans ses environs.

    L'offensive terrestre appuyée par les commandos et l'aviation américains est menée par les Forces démocratiques syriennes dont la base est formée par des détachements des Kurdes syriens. Lundi dernier, elles avaient déclaré qu'elles comptaient achever l'opération de libération de Raqqa dans deux mois.

    Lire aussi:

    De nouveaux détails sur les causes possibles de l’incendie de Notre-Dame
    Moscou s’exprime sur les premiers résultats de la présidentielle en Ukraine
    Pour Thierry Mariani, voici pourquoi la crise des Gilets jaunes a commencé
    Tags:
    détachement, coalition, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik