Ecoutez Radio Sputnik
    Drogue

    La Syrie submergée par les drogues

    © AP Photo / Alexandre Meneghini
    International
    URL courte
    La lutte contre la drogue (429)
    5019

    Ravagée par des années de guerre, la Syrie, qui était autrefois considérée comme un pays à l’abri du fléau de la drogue, est aujourd’hui confrontée à un puissant afflux de stupéfiants, dont le captagon est le plus répandu. Une source au sein du ministère syrien de l’Intérieur a commenté la situation pour Sputnik.

    En 2013 et 2014, des membres de 40 bandes se livrant au trafic de drogue ont été arrêtés en Syrie, a annoncé l'interlocuteur de l'agence, précisant que les narcotrafiquants écoulent leurs stupéfiants auprès de la population locale.

    «L'année dernière, 1.000 trafiquants de drogue ont été arrêtés, alors qu'environ 2.000 toxicomanes ont été recensés, essentiellement à Damas et à Alep», a-t-il ajouté.

    Selon cette même source, le captagon, une amphétamine aux propriétés stimulantes, est actuellement la drogue la plus répandue en Syrie où il fait l'objet d'un immense trafic. De fabrication simple et bon marché, sa production est en forte hausse dans le pays.

    «Une usine de production de cette drogue se trouve dans la ville de Yabroud à 80 km de Damas», a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Autrement appelé fénétylline, le captagon est cette molécule formée de la combinaison d'une amphétamine (psychostimulant) et d'une théophylline (voisine de la caféine et présente dans les feuilles de thé).

    «Le captagon est très prisé par les djihadistes de Daech, et des comprimés en sont découverts tous les jours dans les localités nettoyées des terroristes», a-t-il poursuivi.

    Selon les spécialistes, le consommateur de captagon peut devenir insensible à la douleur, très violent, se sentir invincible et manifester une envie de se battre et de tuer. On surnomme ce puissant psychotrope qui décuple l'énergie et annihile la peur «potion de la terreur», ou «drogue de Daech».

    D'après les statistiques du ministère syrien de l'Intérieur, en 2016, 2.433 lots de stupéfiants ont été saisis en Syrie et 3.160 personnes ont été arrêtées pour trafic et consommation de substances interdites. Le nombre des arrestations faites durant le premier semestre de l'année en cours dépasse celui de la même période de l'année précédente pour s'établir à 2.071.

    «La situation devenant de plus en plus alarmante, la lutte contre le trafic de drogue est d'une actualité brûlante», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Dossier:
    La lutte contre la drogue (429)

    Lire aussi:

    Syrie: 20.000 mercenaires financés par l'argent de la drogue afghane (FSKN)
    Fondation Soros: spéculations de plusieurs milliards et vente libre de stupéfiants
    42 tonnes de stupéfiants saisies au Venezuela
    Tags:
    captagon, lutte antidrogue, trafic de drogue, statistique, djihadisme, ministère syrien de l'Intérieur, Sputnik, Etat islamique, Yabroud, Alep, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik