International
URL courte
201039
S'abonner

Les dirigeants occidentaux "imprudents" sont conscients du prix qu'ils auraient à payer, si un jour ils décidaient d'attaquer le territoire de l'Iran, estime le chef d'État-major des armées iraniennes, Mohammad Baqeri.

Téhéran met en garde tous ce qui envisagent la possibilité d'attaquer l'Iran. Une telle aventure coûtera cher aux ennemis de la République islamique, prévient Mohammad Baqeri, le chef d'État-major des armées iraniennes.

«Grâce à Dieu, même l'imprudence qui dirige l'arrogance mondiale peut comprendre qu'une attaque de la république islamique aurait un coût élevé », a déclaré le générale à l'agence de presse Tasnim.

Il a également souligné que, compte tenu de la puissance de l'armée iranienne, les agresseurs de l'Iran ne pourraient en franchir les frontières.

«Dans le cas peu probable d'une agression, cela ne se déroulerait pas au sol, car cela reviendrait à affronter des guerriers valeureux […] Même s'ils dominaient dans la première phase de l'agression, ils n'auraient pas le dernier mot et ils ne seraient pas en mesure de limiter le confit au territoire de l'Iran», a-t-il ajouté

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions unilatérales à l'Iran le mois dernier, affirmant que l'essai de missile balistique de février violait les dispositions de l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Entre 40 et 70% de l’humanité sera infectée par le coronavirus dans l’année, alerte un chercheur de Harvard
Tags:
Donald Trump, Mohammad Baqeri, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook