Ecoutez Radio Sputnik
    Agile Spirit 2017

    L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’Otan en Géorgie

    © FB / Ministry of Defence of Georgia
    International
    URL courte
    25853

    L’Arménie ne va pas participer aux exercices internationaux Agile Spirit 2017 (Esprit agile 2017), impliquant la participation de militaires de l’Otan, qui ont été lancés dimanche en Géorgie.

    L'Arménie n'a pas l'intention de participer aux exercices internationaux Agile Spirit 2017 (Esprit agile 2017) qui ont commencé en Géorgie, signale le site arménien tert.am, se référant à un représentant du ministère géorgien de la Défense. Les exercices lancés en Géorgie engagent des militaires de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) et des pays partenaires de l'Alliance.

    Selon la source du site, le ministère arménien de la Défense s'est d'abord déclaré prêt à participer aux exercices. Mais finalement, le pays a refusé d'y prendre part.

    Les exercices internationaux Géorgie-Otan Agile Spirit 2017 se tiennent du 3 au 11 septembre. Des militaires américains, bulgares, géorgiens, lituaniens, roumains et ukrainiens y prennent part. 500 militaires américains sont déjà arrivés en Géorgie.

    Les accords entre l'Arménie et l'Otan sont réalisés en conformité avec le Plan de partenariat individuel Arménie-Otan (Individual Partnership Action Plan, IPAP) signé en décembre 2005. La participation de l'Arménie à l'IPAP prévoit entre autres l'établissement d'une stratégie sécuritaire régionale, des consultations dédiées avec l'Otan, le développement de la doctrine militaire arménienne et l'évolution des plans défensifs et budgétaires.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Moscou octroie à Erevan un crédit-export pour l’achat de matériel de guerre russe
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Tags:
    militaires, OTAN, Arménie, Géorgie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik