Ecoutez Radio Sputnik
    Afghanistan: les USA responsables de la guerre

    Les Afghans redoutent plus les opérations des USA et de l’Otan que les raids des talibans

    © Photo: REUTERS/Mohammad Ismail
    International
    URL courte
    18373

    Une frappe aérienne de l’Otan contre un abri des talibans dans la province du Logar, dans l’est de l’Afghanistan, a fait 11 morts et 16 blessés parmi les civils, sans tuer un seul taliban. L’armée américaine inquiète donc plus les Afghans que les talibans, a déclaré à Sputnik le député afghan Haji Ullah Gol Mujahid.

    Après la défaite des talibans, les Afghans ne voulaient plus la guerre. Mais celle-ci s'est poursuivie à cause des Américains qui faisaient irruption dans les foyers, pilonnaient les villages et larguaient même des bombes sur des cortèges nuptiaux, en attribuant tout cela aux talibans, a expliqué à Sputnik l'expert militaire Haji Ullah Gol Mujahid.

    «En Afghanistan, personne ne veut de présence étrangère. Les Afghans n'ont rien vu de bon des Américains et ne veulent pas qu'ils restent dans le pays», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Obaid Kabir, de la direction du parti Solidarité de l'Afghanistan, a relevé à Sputnik que le pays «se trouvait entre trois meules de moulin en pierre».

    «Il s'agit notamment des occupants américains avec leurs alliés, du gouvernement fantoche de Kaboul et des talibans avec Daech. Cette situation a été créée par les États-Unis. […] Somme toute, les Afghans ne font pas de différence entre l'Amérique et les talibans», a-t-il résumé.

    Quelque 8.400 soldats américains sont actuellement présents en Afghanistan au sein d'une force internationale qui compte au total 13.500 hommes et qui sert essentiellement à conseiller les forces afghanes, elles-mêmes fortes d'environ 190.000 hommes.

    Les États-Unis mènent une opération militaire en Afghanistan depuis 2001. Selon le président de la commission du Sénat américain des forces armées John McCain, Washington perd cette guerre et l'armée afghane essuie des pertes inadmissibles.

    Alors que le Président Donald Trump envisage d'envoyer environ 4.000 militaires américains supplémentaires en Afghanistan, Kaboul adresse à Washington une demande de retrait des troupes du pays, se disant prêt à lutter seul contre le terrorisme.

    Lire aussi:

    L’Afghanistan se dit capable de lutter contre Daech et les Talibans sans les USA
    USA en Afghanistan: ne s’agit-il pas d’un pillage pur et simple de ressources minières?
    L'échec des USA en Afghanistan conduit au renforcement des groupes terroristes
    Tags:
    civils, frappe aérienne, talibans, guerre, Taliban, OTAN, Etat islamique, Sputnik, John McCain, Donald Trump, Obaid Kabir, Haji Ullah Gol Mujahid, Washington, États-Unis, Kaboul, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik