International
URL courte
50853
S'abonner

Le chef du Pentagone a déclaré que les États-Unis ne voulaient pas «la destruction totale» de la Corée du Nord, bien qu'ils en aient la possibilité.

Lors d'une réunion avec les membres de son administration qui s'est tenue dimanche, le Président américain a pris connaissance des réponses militaires possibles suite aux actions de la Corée du Nord, a déclaré le secrétaire à la Défense James Mattis.

«Nous avons plusieurs options militaires et le Président voulait prendre connaissance de chacune d'entre elles. Nous avons clairement déclaré que nous avions la possibilité de nous défendre et de défendre nos alliés, la Corée du Sud et le Japon, de toute attaque possible. Nos obligations face à nos alliés sont inébranlables», a fait remarquer James Mattis à l'issue de la réunion.

«Toute menace à l'encontre des États-Unis et de leurs territoires, y compris Guam, ou de nos alliés, sera suivie d'une réponse militaire à la fois massive et écrasante», a en outre déclaré le secrétaire à la Défense.

Et d'ajouter:

«Nous n'aspirons pas à la destruction totale d'un pays, notamment de la Corée du Nord. Comme je l'ai dit, nous avons de nombreuses options sur la façon de le faire».

La Corée du Nord a affirmé avoir procédé «avec un succès parfait», dimanche, à l'essai souterrain d'une bombe à hydrogène capable d'être transportée par un missile balistique intercontinental. Il s'agit du sixième essai mené par la Corée du Nord depuis 2006.

Le test a provoqué deux secousses de magnitude 6,3 et 4,6 respectivement. L'agence météorologique du Japon (JMA) a par la suite indiqué que celles-ci étaient d'une puissance au moins 10 fois supérieure à celle du dernier essai nucléaire nord-coréen mené l'an passé.

Lire aussi:

Le Conseil de sécurité de l'Onu se réunira suite aux essais nucléaires nord-coréens
«Réussite totale»: la Corée du Nord annonce le test d'une bombe H
Séisme en Corée du Nord, soupçons d'essai nucléaire
Tags:
tests nucléaires, Pentagone, James Mattis, Donald Trump, Pyongyang, Guam, Washington, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook