Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel lors des débats préélectoraux diffusés sur la chaîne allemande ARD

    Merkel: l'accord avec la Turquie sur les migrants était correct

    © REUTERS/ Fabrizio Bensch
    International
    URL courte
    8757110

    L'accord entre la Turquie et l'Union européen sur la lutte contre l'immigration clandestine était et reste absolument correct, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel lors des débats préélectoraux.

    L'entente sur les migrants que Bruxelles a conclue avec Ankara pour diminuer le nombre de migrants entrant dans l'Union européenne était correct, a estimé Angela Merkel lors des débats préélectoraux diffusés sur la chaîne allemande ARD.

    «Comme toujours, je crois qu'il est absolument correct [l'accord UE-Turquie sur les migrants, ndlr]», a déclaré Mme Merkel, ajoutant que la participation de Berlin à la préparation de cet accord avait engendré des critiques par le passé.

    Les élections au Bundestag se tiendront en Allemagne le 24 septembre.

    L'afflux de migrants ne menace pas l'Allemagne, mais il faut s'attaquer à ses racines.

    Lors des débats, la chancelière allemande a également appeler à combattre les racines de la migration tout en soulignant que l'afflux de migrants ne représentait pas une menace pour la société allemande.

    «Non, je ne considère pas cela comme une menace [pour la société allemande, ndlr] mais comme un grand défi […]. Cela ne signifie pas que toutes ces personnes pourront venir chez nous mais que nous devons combattre les causes de la migration», a-t-elle déclaré.

    Merkel a qualifié de «dramatique» la situation en 2015 où un total d'environ 900.000 réfugiés étaient arrivés en Allemagne.

    Le pacte migratoire, conclu le 18 mars 2016 entre Ankara et Bruxelles, a permis de restreindre l'afflux de passages clandestins vers l'Euro.

    pe via les îles grecques en mer Egée. Depuis le 20 mars dernier, tous les nouveaux migrants irréguliers en provenance de Turquie qui arrivent dans les îles grecques sont renvoyés en Turquie. En contrepartie, l'UE a accepté de verser une aide financière à Ankara.

    L'accord stipule notamment que la Turquie, qui partage des frontières terrestres avec la Grèce et la Bulgarie, «prendra toute mesure nécessaire pour éviter que de nouvelles routes de migration irrégulière, maritimes ou terrestres ne s'ouvrent au départ de son territoire en direction de l'UE». Le document en question a été à plusieurs reprises remis en cause par des responsables turcs dans le contexte des tensions entre Ankara et Bruxelles.

    Lire aussi:

    L'Otan intervient dans la querelle entre Berlin et Ankara
    Sept millions de migrants aux portes de l'UE
    Selon Merkel, l’Allemagne est en mesure de limiter l’immigration
    Tags:
    migration, Union européenne (UE), Angela Merkel, Bruxelles, Turquie, Europe, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik