Ecoutez Radio Sputnik
    Le sous-marin russe de classe Iassen

    Casse-tête de l’Otan: des avions à la recherche d’un sous-marin russe

    © Photo. Oleg Kuleshov
    International
    URL courte
    4791071244

    Des avions de patrouille européens, américains et canadiens ont participé à une opération de recherche d’un sous-marin russe qu’ils comptaient retrouver au large de la Norvège.

    L'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France et la Norvège ont envoyé des avions de patrouille afin de localiser un sous-marin russe de classe Iassen qu'ils pensaient près des côtes norvégiennes, signale le site AldriMer.no. Une source du site a déclaré que l'opération de recherche ciblait le deuxième sous-marin de la série de la classe Iassen, le K-561 Kazan, qui a été lancé en mars dernier.

    Le site suppose que le sous-marin russe était déployé dans la région pour un certain temps, afin de suivre les manœuvres et les opérations de porte-avions. Du 1er au 10 août, un groupe américano-britannique de porte-avions participaient aux exercices Saxon Warrior 2017 (Guerrier saxon 2017) dans l'Atlantique du nord pour s'entraîner à faire face à des situations critiques.

    Selon les sources du site, essayer de localiser le sous-marin russe a été un véritable casse-tête pour l'Otan.

    Les sous-marins russes de classe Iassen mesurent 133 mètres pour un équipage de 85 personnes, dont 32 officiers. Ces submersibles sont équipés de torpilles, ainsi que de 32 missiles Kalibr de deux versions différentes: les 3M-54E antinavires et les 3M14E d'attaque au sol.

    Lire aussi:

    Les sous-marins russes vont être camouflés en baleines
    Les sous-marins nucléaires russes «disparaîtront» des radars ennemis
    «Duel» entre les nouveaux sous-marins russes en mer Baltique
    Tags:
    avions, sous-marins, OTAN, Norvège, France, États-Unis, Canada, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik