International
URL courte
1500
S'abonner

La situation en Syrie évolue en faveur des Forces gouvernementales et les pays des BRICS sont prêts à contribuer d’une façon ou d’une autre à l’amélioration de la situation humanitaire dans le pays, a déclaré ce mardi le dirigeant russe Vladimir Poutine.

Commentant les opérations antiterroristes menées actuellement en Syrie, Vladimir Poutine a affirmé que les Forces gouvernementales continuaient à gagner du terrain.

«En ce qui concerne la Syrie et les opérations militaires, oui, la situation évolue réellement en faveur des Forces gouvernementales. Vous savez que le territoire sous contrôle des troupes gouvernementales a considérablement augmenté et ce processus continue de s'affirmer», a déclaré M.Poutine lors d'une conférence de presse à l'issue de sa participation au sommet des BRICS.

Le chef d'État russe a également mis en lumière l'importance de la lutte antiterroriste dans le monde.

«Quant au terrorisme en général, c'est un problème mondial complexe. Il concerne non seulement la Syrie mais aussi les autres pays de cette région. Le problème principal réside de ce fait dans l'alimentation croissante des groupes radicaux à cause de la misère, du niveau très bas de l'éducation, qui forment un environnement nourrissant pour la radicalisation et le terrorisme», a-t-il conclu.

Le conflit armé en Syrie se poursuit depuis mars 2011. Selon l'Onu, en mars 2017 il a déjà fait plus de 465.000 morts et disparus en six ans. Outre une médiation dans le dialogue entre les Forces gouvernementales syriennes et l'opposition, la Russie réalise via les représentants du Centre pour la réconciliation des parties belligérantes des actions humanitaires et accorde une assistance à la population.

Lire aussi:

Ambassadeur russe à l’Onu: impossible de ne pas voir des progrès en Syrie
L’envoyé spécial pour la Syrie sûr que Deir ez-Zor sera libéré avec l’aide de la Russie
Explosion évitée à Moscou : l'extrémiste recevait ses ordres de Daech depuis la Syrie
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
opération, lutte antiterroriste, terrorisme, Daech, BRICS, Vladimir Poutine, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook