International
URL courte
2171
S'abonner

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, a soutenu la proposition du Président russe de déployer des forces de maintien de la paix dans les régions orientales de l'Ukraine, en déclarant qu'il fallait saisir cette chance.

Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, a souscrit à l'idée du Président russe Vladimir Poutine sur le déploiement de forces de maintien de la paix en Ukraine.

«Vladimir Poutine a proposé ce que nous deux [Sigmar Gabriel et la chancelière allemande Angela Merkel, ndlr] avions exigé de lui depuis des semaines et des mois et ce qu'il avait précédemment rejeté: une mission de paix dans l'Est de l'Ukraine pour contrôler le cessez-le-feu. Si cette chance se présente, il faut la saisir. Il nous faut davantage de politique de détente, c'est notre objectif», a souligné Sigmar Gabriel en prenant la parole à la dernière réunion du Bundestag.

Vladimir Poutine avait précédemment déclaré qu'il soutenait l'idée de dépêcher en Ukraine des forces de maintien de la paix, qui pourraient assurer la sécurité de la mission de l'OSCE dans la région. Il a également noté que cette décision devrait être prise par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Toutefois, a-t-il fait remarquer, ces forces devront être uniquement chargées d'assurer la sécurité des observateurs de l'OSCE et déployées sur la ligne de démarcation et nulle part ailleurs.

Vladimir Poutine a précisé qu'il demanderait à son ministère des Affaires étrangères de déposer une résolution en ce sens à l'Onu pour garantir la sécurité de la mission de l'OSCE en Ukraine sur ces conditions.

Toujours selon Vladimir Poutine, la décision appropriée ne doit être prise qu'après le désengagement des parties et le retrait du matériel lourd, en établissant un contact direct avec les représentants de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
La Chine annonce des mesures de rétorsion ciblant les États-Unis
Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Tags:
maintien de la paix, détente, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, OSCE, Angela Merkel, Sigmar Gabriel, Vladimir Poutine, Lougansk, Donetsk, Ukraine, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook