Ecoutez Radio Sputnik
    Yuans et dollars

    Dollar vs or, pétrole et yuan: Poutine insinue le nouveau sentiment des BRICS

    © AP Photo / EyePress, FILE
    International
    URL courte
    191241
    S'abonner

    Malgré leurs problèmes, les pays des BRICS sont d'ores et déjà une entrave significative au monde unipolaire, considère un observateur de l'Asia Times: les cinq partenaires préparent un pacte qui leur permettra de contourner aussi bien le billet vert que les sanctions américaines.

    Les pays membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ne sont pas tous prêts à jouer un rôle actif sur la scène internationale, ainsi le Brésil est plutôt préoccupé par ses problèmes internes, et la Nouvelle banque de développement n'est pas encore prise au sérieux par certains. Toutefois, l'organisation est déjà une entrave au monde unipolaire, écrit dans sa tribune pour Asia Times l'observateur Pepe Escobar.

    Comme l'avait poliment rappelé le Président chinois Xi Jinping lors du sommet des BRICS qui se déroule cette année à Xiamen, en Chine, les cinq pays «doivent jouer un rôle plus actif dans la gestion du monde», rappelle l'auteur de la publication.

    C'est d'ailleurs maintenant que les BRICS annoncent mener un dialogue avec le Mexique, l'Égypte, le Thaïlande, la Nouvelle-Guinée et le Tadjikistan, ce qui constitue une progression vers le format BRICS+, concept énoncé par Vladimir Poutine, explique-t-il.

    C'est toujours à Xiamen que Poutine annonce un vrai «sentiment des BRICS». Il insiste sur un monde multipolaire et juste et critique le protectionnisme et les barrières au commerce international.

    «La Russie partage la préoccupation des pays membres des BRICS au sujet de l'injustice de l'architecture financière et économique actuelle qui ne prend pas en compte l'augmentation du poids économique des pays en voie de développement. […] Nous sommes prêts à promouvoir davantage les réformes dans le domaine de la réglementation financière internationale, agir ensemble pour aider à surmonter la domination excessive d'un nombre limité de monnaies de réserve», a déclaré Vladimir Poutine, rappelle M.Escobar.

    «Surmonter la domination excessive d'un nombre limité de monnaies de réserve» est une façon très polie d'exprimer ce que les BRICS ont dit depuis plusieurs années: comment contourner le dollar américain et le pétrodollar.

    Pékin est prêt à entrer dans le jeu. La Chine a l'intention de lancer son contrat à terme pour le pétrole, libellé non en dollars, comme avant, mais en yuans, qui peut être converti en or. Cela signifie que la Russie, ainsi que l'Iran, «un autre nœud de l'intégration eurasienne», pourront contourner les sanctions américaines dans le commerce des ressources énergétiques dans leur propre monnaie ou en yuan. «La nouvelle triade du pétrole, du yuan et de l'or» est bénéfique pour tous. Mais, ce qui importe le plus est qu'elle contourne le dollar, écrit M.Escobar.

    À ses yeux, il s'agit de projets économiques à long terme très ambitieux, qui ne seront certainement pas au goût de beaucoup à Washington.

    Tags:
    yuan, pétrole, or, dollar US, Xi Jinping, Vladimir Poutine, Afrique du Sud, Brésil, Inde, États-Unis, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik