Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Oui, Pyongyang provoque, mais il ne faut pas rentrer dans son jeu, prévient Poutine

    © AP Photo / Alexander Zemlianichenko
    International
    URL courte
    6231
    S'abonner

    En marge du Forum économique de Vladivostok, la Russie, le Japon et la Corée du Sud débattent des tensions dans la péninsule coréenne. Vladimir Poutine, qui prône toujours un règlement diplomatique, a déclaré que Pyongyang provoquait l’exacerbation de la crise, mais a conseillé de ne pas rentrer dans son jeu.

    «À mon avis, l'exacerbation de l'hystérie militaire autour de la Corée du Nord est contre-productive, cela ne mène à rien. Tout ce qui se passe est, bien sûr, une provocation de la Corée du Nord. C'est tout à fait évident, ils provoquent. Mais s'ils le font, ils ne sont pas stupides, croyez-moi. Par conséquent, ils comptent sur une réaction appropriée des acteurs et recherchent cette réaction. Pourquoi jouez-vous à ce jeu avec eux?» a déclaré Vladimir Poutine lors du Forum économique de Vladivostok.

    Le Président russe a ajouté qu'il était convaincu que la crise coréenne n'allait pas dégénérer:

    «Mon collègue de la République de Corée et moi-même, sommes convaincus que la situation n'aboutira pas à un conflit à grande échelle, en particulier avec l'utilisation d'armes de destruction massive, car toutes les parties auront le bon sens de comprendre leur responsabilité envers les personnes qui vivent dans cette région et nous pourrons résoudre ce problème par la voie diplomatique.»

    Selon l'hôte du Kremlin, Pyongyang considère les armes nucléaires comme son seul moyen de protection et il ne les abandonnera pas.

    Lors de pourparlers de mercredi avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in, le Président russe a également déclaré que Moscou ne reconnaissait pas à la Corée du Nord le statut de puissance nucléaire. Selon Vladimir Poutine, sans adopter des «outils politiques et diplomatiques» il sera extrêmement difficile, voire «impossible», de mettre un terme au conflit sur la péninsule coréenne.

    Vladimir Poutine assiste au Forum économique de l'Est qui se tient les 6-7 septembre à Vladivostok, ville d'Extrême-Orient russe.

    Lire aussi:

    Trump n'exclut pas une riposte militaire contre la Corée du Nord
    La Russie ne participera pas à «l’étranglement» de la Corée du Nord
    Poutine: il ne faut pas mettre la Corée du Nord au pied du mur
    Tags:
    menaces, provocation, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik