International
URL courte
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)
5380
S'abonner

Deux jours après que ses troupes ont brisé le siège de Deir ez-Zor, le gouvernement syrien a appelé les habitants de cette ville syrienne à rentrer chez eux. Cette initiative s'inscrit dans le projet appelé à faire reprendre à cette importante agglomération de l'est du pays le cours paisible de sa vie.

Le gouvernement syrien dispose d'ores et déjà d'un projet pour rétablir progressivement le cours d'une vie normale dans le gouvernorat de Deir ez-Zor. Il comprend l'évacuation des blessés, le retour dans leurs foyers des habitants qui avaient été contraints de fuir, l'acheminement de l'aide humanitaire et la reconstruction de la principale ville de la province, a fait savoir le Premier ministre du pays, Imad Khamis.

Et d'expliquer que ce projet sera partiellement réalisé grâce aux liaisons aériennes Damas-Deir ez-Zor, celles-là mêmes qui avaient été utilisées pour assurer le pont humanitaire entre la capitale et la ville assiégée. Les avions évacueront les blessés vers Damas où ils pourront bénéficier de traitements gratuits, ramèneront à Deir ez-Zor les habitants qui avaient dû fuir la ville désormais libérée du blocus et y achemineront du fret humanitaire.

En outre, des denrées alimentaires, des médicaments, du gazole et d'autres produits de première nécessité — 2.000 de fret au total — y seront acheminés par la route.

Le ministre de l'Énergie du pays, Mouhammad Zouheir Kharboutly, a indiqué à Sputnik qu'un groupe de travail sera prochainement formé pour évaluer les dommages et les destructions causés aux infrastructures énergétiques de la région. Ensuite, tous les matériels nécessaires aux travaux de reconstruction et des spécialistes y seront dépêchés.

Durant les trois années de siège que Deir ez-Zor a endurées, près de 80.000 de ses habitants n'ont survécu que grâce à l'aide humanitaire acheminée de Damas par voie aérienne.

Il y a quelques mois, les djihadistes de Daech sont parvenus à couper la communication entre les forces syriennes présentes dans la ville et la base aérienne se trouvant à proximité. Pourtant, en dépit d'attaques répétées de la part des terroristes qui envoyaient sur eux kamikazes et véhicules piégés, les défenseurs de Deir ez-Zor n'ont pas permis à Daech de s'emparer de la ville située au bord de l'Euphrate.

Le mardi 5 septembre, les forces syriennes ont brisé le siège de Deir ez-Zor. Les troupes pro-gouvernementales sont entrées dans sa partie nord où des éléments de l'armée, ainsi que des dizaines de milliers de civils ont été victimes 3 ans durant d'un blocus.

Dossier:
Libération de la ville de Deir ez-Zor (105)

Lire aussi:

Percée historique: la traque des terroristes de Deir ez-Zor se poursuit (vidéos)
Route de la paix: la Russie envoie d’urgence de l’aide humanitaire à Deir ez-Zor
Poutine félicite Assad pour la victoire à Deir ez-Zor
Tags:
percée, reconstruction, blocus, aide humanitaire, Imad Khamis, Deir ez-Zor, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook