Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires de l’Otan en Lituanie

    Vers une «zone militaire Schengen»?

    © Sputnik . Sergey Stepanov
    International
    URL courte
    9116
    S'abonner

    En vue de renforcer les capacités défensives de l'UE, Vilnius invite Bruxelles à créer une zone militaire de type Schengen sur le continent européen.

    La Lituanie appelle les dirigeants de l'Union européenne à créer une «zone Schengen militaire» afin de faciliter le transport de troupes à travers l'Europe, a annoncé le ministre lituanien de la Défense Raimundas Karoblis.

    «Le projet de zone Schengen militaire prévoir à la fois une simplification des procédures ainsi que des investissements dans les infrastructures», a indiqué M. Karoblis. Selon lui, ce projet est soutenu par de nombreux États qui estiment que sa mise en œuvre revêt une importance tant pour l'UE que pour l'Otan.

    L'initiative en question a été évoquée lors d'une réunion entre les ministres de la Défense de l'UE organisée à Tallinn. Les participants à la rencontre se sont également penchés sur le lancement de la Coopération militaire structurée permanente (PESCO) et la mise en place du Fonds européen de la défense.

    Le Fonds européen de la défense doit aider les États membres de l'UE à dépenser plus efficacement l'argent des contribuables et réduire le dédoublement des dépenses. D'ici 2020, la Commission européenne prévoit de débloquer 500 millions d'euros aux besoins de la défense.

    Lire aussi:

    La Lituanie mobilise des partisans pour contrer une éventuelle «occupation russe»
    Lituanie: en 2016, l’Otan a escorté 110 fois les avions russes
    La Lituanie construira un mur à la frontière avec la Russie
    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Tags:
    Coopération militaire structurée permanente (PESCO), Espace Schengen, frontière, défense, Fonds européen de la défense, Union européenne (UE), Raimundas Karoblis, Lituanie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik