International
URL courte
81111
S'abonner

Un convoi d’une centaine de véhicules avec à bord des soutiens de l’ex-Président géorgien, Mikhaïl Saakachvili, est parti dimanche matin de Lvov, en Ukraine, pour se rendre à la frontière polonaise dans le but de saluer cet ex-gouverneur de l'oblast d'Odessa, déchu de sa nationalité. La présence d’opposants sur place à fait exploser la situation.

Dimanche, dès le début de la matinée, les partisans de Mikhail Saakachvili ont commencé à se rassembler à la frontière ukraino-polonaise afin de venir à la rencontre de l'ex-Président géorgien et ex-gouverneur de l'oblast d'Odessa. La plupart d'eux sont venus avec les drapeaux et les symboles du Mouvement des nouvelles forces, dirigé par M. Saakachvili.

Plusieurs activistes, en tenue de camouflage, ont déclaré à un correspondant de Sputnik sur place qu'ils avaient l'intention d'y rester jusqu'à ce que l'ex-Président géorgien traverse la frontière. Ils sont certains qu'il le fera.

Selon les estimations des représentants du parti de Saakachvili, plus de 200 personnes sont venues soutenir cet homme politique.

Un premier accrochage a déjà eu lieu sur le terrain ukrainien.

«Près d'une centaine de partisans (de Saakachvili, Ndlr) ont été indignés par la présence des titouchkies (provocateurs, Ndlr)», indique le correspondant de Sputnik.

La police ukrainienne a de sa côté encerclé le rassemblement.

Auparavant, les autorités ukrainiennes ont décidé de renforcer la frontière avec la Pologne sur le tronçon que s'apprête à franchir Mikhaïl Saakachvili, ex-Président géorgien et ancien gouverneur de la ville ukrainienne d'Odessa. Les unités déployées à la frontière près de Krakovets ont pour objectif d'empêcher les éventuelles violations des frontières et les possibles provocations et situations hors norme.

Mikhaïl Saakachvili, récemment déchu de la nationalité ukrainienne et poursuivi par la justice en Géorgie, avait fait connaître son intention de revenir en Ukraine le 10 septembre. Il affirmait que des provocations étaient préparées contre lui.

Lire aussi:

Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
frontière, Mikhaïl Saakachvili, Odessa, Kiev, Pologne, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook