Ecoutez Radio Sputnik
    Le chef de la diplomatie pakistanaise Khawaja Asif en Chine

    Les USA suspendent leur soutien militaire au Pakistan: la Chine prête à prendre le relai?

    © REUTERS/ Pool / Local Caption / Khawaja Muhammad Asif
    International
    URL courte
    63411281

    Alors que dans sa déclaration sur l’Afghanistan, Washington annonce suspendre l’octroi de 255 M USD au Pakistan et que les BRICS dénoncent la position d’Islamabad sur le terrorisme, le chef de la diplomatie pakistanaise Khawaja Asif se rend à Pekin, dit à Sputnik Natalia Zamaraïeva, collaboratrice de l’Institut russe des études orientales.

    Le Pakistan a déjà commencé à infléchir sa politique intérieure et sa diplomatie, bien que le rôle des militaires en politique extérieure, notamment sur les volets chinois, indien et afghan, demeure très important, a souligné Natalia Zamaraïeva, rappelant à cette occasion que Khawaja Asif avait été ministre de la Défense avant sa nomination en juillet dernier au poste de ministre des Affaires étrangères.

    «Il n'est pas à exclure que lors de ses négociations à Pékin, le chef de la diplomatie pakistanaise demande à la Chine une assistance militaire supplémentaire. Il est toutefois indiscutable que la coopération technique militaire entre le Pakistan et la Chine se renforcera», a déclaré l'interlocutrice de l'agence.

    Dans un entretien accordé à Sputnik, Zhang Li, expert auprès du Centre d'étude de l'Asie du Sud de l'Université du Sichuan, a insisté sur la diversité des contacts entretenus entre la Chine et le Pakistan, doutant toutefois que la décision des États-Unis de suspendre leur assistance militaire à Islamabad pousse Pékin à se substituer en la matière à Washington.

    «La coopération sino-pakistanaise et la coopération antiterroriste entre Washington et Islamabad ne sont pas liées. Par ailleurs, en l'état actuel de leurs relations, Pékin accorde déjà à Islamabad une aide économique et coopère avec le Pakistan dans le domaine de la défense», a expliqué l'expert chinois.

    La visite du chef de la diplomatie pakistanaise à Pékin se déroule alors que les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) viennent d'adopter une résolution antiterroriste dans laquelle il est explicitement indiqué que des terroristes opérant en Afghanistan trouvent refuge sur le territoire du Pakistan.

    Selon Mme Zamaraïeva, ce document pourrait stimuler la conjugaison des efforts de la Chine et du Pakistan dans la lutte contre le terrorisme.

    On apprend également que d'ici à la fin de l'année en cours, les ministres des Affaires étrangères de la Chine, du Pakistan et de l'Afghanistan se retrouveront pour leur première rencontre tripartite dans le cadre du mécanisme de coopération créé récemment.

    Lire aussi:

    Washington pousse Islamabad à se chercher un nouvel allié
    Afghanistan: la politique US rend la Chine perplexe
    Les enseignants chinois enlevés en mai tués par Daech au Pakistan
    Tags:
    lutte antiterroriste, coopération militaire, aide, suspension, BRICS, Sputnik, Zhang Li, Natalia Zamaraïeva, Khawaja Asif, Afghanistan, Inde, Washington, États-Unis, Islamabad, Pakistan, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik