Ecoutez Radio Sputnik
    Ankara

    Tsipras: l’arrêt des négociations d’adhésion d’Ankara à l’UE, une «erreur stratégique»

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    12520

    Suspendre les négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne serait une «erreur stratégique» de la part de Bruxelles, a averti le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

    Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a qualifié d' «erreur stratégique» la suspension éventuelle des négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, signale l'AFP. Le chef du gouvernement grec met ses partenaires européens en garde alors que les relations politiques entre Berlin et Ankara deviennent de plus en plus tendues.

    «La fin de ces discussions serait une erreur stratégique qui ne pourrait s'avérer bénéfique que pour Recep Tayyip Erdogan [Président turc, ndlr]», a réagi le Premier ministre grec, précisant qu'Ankara était une puissance régionale importante.

    Le chef du gouvernement grec a néanmoins appelé Ankara à respecter le droit international.

    Les relations entre la Turquie et l'Allemagne ne cessent de se dégrader, en particulier depuis le putsch avorté de juillet 2016 en Turquie, imputé par Ankara au prédicateur musulman Fetullah Gülen, qui nie toute implication.

    Lors du seul débat télévisé organisé dans le cadre de la campagne électorales des législatives du 24 septembre, la chancelière Angela Merkel et son rival Martin Schulz s'étaient tous deux prononcés pour l'arrêt des négociations avec la Turquie.

    La proposition de Mme Merkel de stopper les négociations d'adhésion avec la Turquie avait été accueillie par un «non» poli de la plupart de ses 27 partenaires de l'UE.

    Ces discussions, lancées en 2005, sont en réalité gelées. Dans le même temps, beaucoup de pays européens ne souhaitent pas pour l'heure franchir le pas d'une suspension formelle, craignant de provoquer une rupture définitive avec leur partenaire turc sur de nombreux sujets internationaux.

    Lire aussi:

    Erdogan: la Turquie serait soulagée de ne pas être acceptée dans l’UE
    Erdogan: la Turquie prête à aider l’UE, mais peut s’en passer
    Erdogan: la Turquie «n’a pas besoin» de l’UE
    Tags:
    négociations, Alexis Tsipras, Turquie, Grèce, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik