International
URL courte
9131
S'abonner

Les 10 membres d'une tribu indienne habitant une partie éloignée de l'Amazonie ont été tués par des orpailleurs qui s'en sont ensuite vantés devant des clients d'un bar local.

Les 10 Indiens d'une tribu amazonienne isolée et en voie d'extinction ont été massacrés par des hommes qui cherchaient de l'or dans la partie éloigné du fleuve. Personne n'aurait jamais appris le crime si les tueurs eux-mêmes ne s'étaient pas confiés aux clients d'un bar local, a annoncé le quotidien New York Times.

Les Indiens chassaient le long du fleuve quand ils sont tombés sur un groupe d'orpailleurs. Selon ces derniers, ils devaient choisir entre tuer ou être tués. Dans le bar «ils se sont même vantés d'avoir coupé les corps et de les avoir jetés dans la rivière», explique Leila Silvia Burger Sotto-Maior, une responsable de la Fondation nationale de l'Indien (FUNAI).

«Si l'enquête confirme l'information, ce sera un autre massacre à caractère génocidaire résultant directement de l'incapacité du gouvernement brésilien à protéger les tribus isolées, ce qui est pourtant garanti par la Constitution», a déclaré Sarah Shenker, de Survival International, l'ONG qui défend des droits des peuples indigènes.

Selon la police, c'est la deuxième fois que des Indiens sont attaqués. Le premier rapport sur le massacre de représentants d'une tribu isolée de la civilisation a été reçu en février. La police affirme que cela n'avait jamais eu lieu auparavant.

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Tags:
Survival International, Fondation nationale de l'Indien (FUNAI), Amazonie, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook