Ecoutez Radio Sputnik
    Biens diplomatiques: la Russie ne retardera pas à adopter des mesures de rétorsion

    Biens diplomatiques: la Russie ne retardera pas à adopter des mesures de rétorsion

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    Fermeture du consulat général russe à San Francisco (34)
    20801
    S'abonner

    Moscou adoptera dans les plus brefs délais les mesures de rétorsion à l’encontre des diplomates américains travaillant en Russie, a déclaré à Sputnik le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a promis de ne pas retarder l'adoption des sanctions en réponse à la saisie des biens diplomatiques russes aux États-Unis et a exprimé une protestation à son homologue américain Thomas Shannon. Comme il l'a déclaré à Sputnik à l'issue des pourparlers à Helsinki, Moscou pourrait riposter en l'espace d'un mois voire plus rapidement.

    «Certaines mesures à l'encontre de nos corps diplomatiques et consulats ont été introduites de manière à ne pas nous laisser le temps de réagir. Par conséquent, nous n'allons pas retarder l'adoption de nos mesures de la sorte», a précisé M.Riabkov.

    Au cours des négociations, une protestation a de nouveau été émise à l'encontre des «actions hostiles des États-Unis et atteinte à l'immunité diplomatique» de la Russie.

    «Les conditions de séjour des diplomates américains en Russie sont alignées sur les limitations instaurées aux représentants russes», est-il précisé dans un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

    En guise d'exemple, des restrictions de déplacement des diplomates américains en Fédération de Russie peuvent être imposées si la partie américaine a recours à des mesures similaires à l'égard des diplomates russes.

    Dans le même temps, M.Riabkov a exhorté son homologue à «cesser de détruire les relations russo-américaines et à miner le droit international, ce qui risque d'entraîner de lourdes conséquences», et a d'ailleurs appelé à chercher une résolution aux problèmes existants.

    Les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont entrées dans une nouvelle spirale de tensions fin août, lorsque les autorités américaines ont exigé de Moscou la fermeture de son consulat général à San Francisco, ainsi que de ses deux représentations commerciales à Washington et à New York. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié ces décisions de prises de contrôle hostiles. Le 2 septembre, des perquisitions se sont déroulées dans les deux missions en présence d'agents du FBI.

    En réaction à la fermeture d'établissements diplomatiques aux États-Unis et au renvoi de diplomates russes, Moscou avait précédemment sommé Washington de réduire à 455 personnes les effectifs de son ambassade en Russie, dans un souci de ramener le personnel des représentations diplomatiques américaines au même niveau que celui du personnel des représentations russes aux États-Unis.

    Dossier:
    Fermeture du consulat général russe à San Francisco (34)

    Lire aussi:

    Lavrov: Moscou veut «un tango», mais Washington préfère «la breakdance en solo»
    Washington s’obstine à juger légitime l’inspection des biens diplomatiques russes
    La Russie saisira la justice pour récupérer ses biens diplomatiques aux USA
    Tags:
    biens diplomatiques, diplomates, contre-mesures, relations diplomatiques, saisie, protestations, Thomas Shannon, Sergueï Riabkov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik