Ecoutez Radio Sputnik
    S-400 Triumph

    S-400 russes pour la Turquie: le contrat est signé

    © Sputnik. Maxim Blinov
    International
    URL courte
    342432336

    Des systèmes de DCA russes seront bel et bien livrés à la Turquie. Moscou a confirmé ce mardi les propos tenus par Recep Tayyip Erdogan, ajoutant que la vente «répond aux intérêts géopolitiques de la Russie».

    Après plusieurs mois de négociations, le contrat est enfin signé. La Russie a confirmé que Moscou et Ankara s'étaient entendus sur la livraison de nouveaux systèmes antiaériens russes S-400 en Turquie et avaient apposé leurs signatures pour sceller l'accord.

    «Les parties se sont mises d'accord sur la livraison des S-400 et ont signé le contrat. La Russie est prête à sa réalisation», précise un communiqué diffusé ce mardi par le service russe chargé de la coopération militaire et technique. Invoquant la spécificité et le caractère sensible du contrat, Moscou s'est gardé de révéler ses détails à l'étape actuelle.

    «Le droit prioritaire de commenter le contrat revient à l'auteur étranger de la commande. Dans le même temps, il faut souligner que la livraison du système en question à la Turquie répond aux intérêts géopolitiques de la Russie», indique le communiqué.

    Plus tôt dans la journée, Recep Tayyip Erdogan a annoncé que la Turquie avait versé le premier acompte portant sur la commande des systèmes antiaériens russes S-400.

    Selon le ministre turc de la Défense nationale Fikri Isik, les systèmes S-400 que la Turquie projette d'acheter à la Russie ne seront pas intégrés au système de défense antimissile de l'Otan.

    Pour sa part, le chef d'état-major des armées des États-Unis, Joseph Dunford, a considéré la perspective d'acquisition des S-400 russes comme «préoccupante» pour Washington. Le Kremlin n'a pas encore confirmé cette information.

    Lire aussi:

    Ankara annonce une entente avec Moscou sur la livraison des S-400
    S-400 russes pour la Turquie: le contrat de livraison prêt à être signé
    Malgré l’Otan, Ankara peut décider de l’achat des S-400 russes
    Tags:
    S-400, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik