International
URL courte
14035
S'abonner

Bien que la politique migratoire d'Angela Merkel soit critiquée non seulement par l’extrême-droite et des membres de son propre parti, mais également par certains pays européens, la chancelière allemande souligne pour une énième fois qu'elle ne veut pas introduire une limite maximum pour l’accueil des réfugiés.

Se prononçant ce lundi sur la chaîne allemande ARD, Angela Merkel a indiqué qu'elle ne voyait pas comment mettre en place en pratique une limitation de l'accueil des réfugiés.

«Mon attitude concernant la limite maximum est bien connue, je ne la veux pas… Je la considère comme irréalisable en pratique», a déclaré la chancelière allemande.

Angela Merkel a également ajouté que la question migratoire ne devrait pas être «résolue aux dépens de la population locale» et qu'il serait nécessaire de trouver une solution «convenable pour toute l'UE».

La CSU, Union chrétienne-sociale en Bavière, (son parti frère est l'Union chrétienne démocrate d'Allemagne, la CDU de Merkel, ndlr.), se bat constamment avec la chancellerie sur la limitation du nombre d'immigrés.

Le chef de la CSU, Horst Seehofer exige que le nombre d'arrivées de demandeurs d'asile soit limité à 200.000 par an. Angela Merkel ne le veut pas. Leur désaccord a ressurgi dans la campagne pour les élections fédérales de septembre.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
migrants, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Union chrétienne-sociale (CSU) d'Allemagne, Horst Seehofer, Angela Merkel, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook