Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux devant le Parlement européenDes maisons détruites au Yémen par les frappes de la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite

    Le Parlement européen proposerait à l’UE d’imposer un embargo sur les armes contre Riyad

    © AP Photo/ Christian Lutz © Sputnik. Stringuer
    1 / 2
    International
    URL courte
    10158

    Un embargo sur les armes contre l’Arabie saoudite a été proposé par le Parlement européen de crainte que Riyad ne fournisse des armes importées de l’UE aux terroristes en Syrie ou ne les utilise dans le cadre du conflit au Yémen, selon une source au sein du Parlement.

    Le Parlement européen suggèrerait à l'Union européenne d'imposer un embargo sur les armes contre l'Arabie saoudite, a confié mardi à Sputnik une source au sein du Parlement.

    «Le vote sur une résolution, qui y invite [à l'embargo sur les armes, ndlr] et qui ne serait pas juridiquement contraignante, aura lieu ce mardi lors d'une session plénière du Parlement européen à Strasbourg», a-t-il affirmé.

    Toujours selon lui, le Parlement européen craint que l'Arabie saoudite fournisse des armes importées aux terroristes en Syrie et qu'elle les utilise dans le cadre du conflit au Yémen. Or, les pays-membres de l'UE ne sont pas encore parvenus au consensus en vue de l'imposition d'un embargo sur les armes contre l'Arabie saoudite

    En février dernier, une large majorité du Parlement européen avait adopté une résolution, dans laquelle les eurodéputés ont demandé à la Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, de «lancer une initiative visant à imposer un embargo sur les armes de l'UE contre l'Arabie saoudite», cette dernière conduisant depuis mars 2015 une coalition arabo-sunnite au Yémen contre les rebelles chiites Houthis.

    Plusieurs ONG européennes demandent aussi que les membres de l'UE arrêtent d'exporter leurs armes vers l'Arabie saoudite. Selon elles, ces pays, notamment la France, l'Italie et la Belgique, enfreignent les droits de l'homme et violent leurs propres lois nationales, qui interdisent de fournir des armes à un pays en état de guerre..

    Lire aussi:

    Rome double ses livraisons d’armes à Riyad malgré les appels de l’UE à l’embargo
    La France participe-elle, indirectement, à la guerre au Yémen ?
    Le Pentagone accuse les Houthis de frapper l’Arabie Saoudite avec des missiles iraniens
    Tags:
    armements, embargo, Union européenne (UE), Parlement européen, Yémen, Syrie, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik