Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de la Catalogne

    Le Tribunal constitutionnel d'Espagne bloque la route de la Catalogne vers l'indépendance

    © REUTERS/ Albert Gea
    International
    URL courte
    La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (14)
    8895714

    Le lendemain de la tenue d'une manifestation massive pour l'indépendance de la Catalogne à Barcelone, le Tribunal constitutionnel d'Espagne a suspendu une loi adoptée par le parlement de Catalogne, excluant ainsi la création d'un État catalan.

    Le Tribunal constitutionnel d'Espagne a suspendu une loi adoptée par le parlement de Catalogne et créant une base légale pour la création d'un État catalan indépendant, rapporte mardi l'agence Reuters, se référant à une source judiciaire.

    Comme le rappelle l'agence, le Premier ministre Mariano Rajoy augmente ses pressions pour prévenir la tenue du référendum sur l'indépendance prévu le 1er octobre. Il a déclaré que ce vote était «illégal» et a contesté en justice les lois adoptées par le parlement de Catalogne rendant le référendum possible.

    Le Tribunal constitutionnel, la plus haute juridiction du pays, a donc suspendu la loi en question pour décider si elle était contraire à la Constitution du pays. En outre, la semaine dernière, le Tribunal avait suspendu la loi réglementant la tenue même du référendum.

    Rappelons que le parlement catalan avait approuvé les deux lois mercredi dernier.

    La Catalogne, qui représente 15% de la population de l'Espagne avec 7,5 millions d'habitants sur 47 millions, produit 20% du PIB national.

    Elle a longtemps réclamé plus d'autonomie avant d'être tentée par l'indépendance. 70% des habitants de Catalogne sont favorables à la tenue d'un scrutin, selon les sondages, mais moins de la moitié d'entre eux sont partisans de l'indépendance.

    S'y opposant fermement, Madrid conserve l'appui de ses partenaires de l'Union européenne et de la communauté internationale. Bruxelles a même prévenu à plusieurs reprises qu'une Catalogne qui proclamerait son indépendance sortirait automatiquement de l'UE. M.Rajoy ne cesse de répéter que le referendum n'aura pas lieu, sans dévoiler pour autant par quels moyens il compte l'empêcher.

    Il avait d'ailleurs promis d'empêcher une première consultation populaire en novembre 2014, à laquelle 2,3 millions des 6,3 millions d'électeurs avaient participé et s'étaient prononcés à 80% pour l'indépendance. Quatre dirigeants catalans avaient par la suite été condamnés pour l'avoir organisée.

    Dossier:
    La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (14)

    Lire aussi:

    Le parlement catalan adopte la loi prévoyant un référendum d'autodétermination
    Référendum catalan: «absurdité» et «escroquerie», selon le Premier ministre espagnol
    Le gouvernement espagnol accuse les Catalans de vouloir détruire l’État de droit
    Tags:
    indépendance, référendum, Tribunal constitutionnel d'Espagne, Mariano Rajoy, Catalogne, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik