Ecoutez Radio Sputnik
    la Corée du Nord

    Guterres: «Une solution militaire serait une catastrophe» en Corée du Nord

    © Sputnik. Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    214408275

    «Il est absolument nécessaire d’empêcher que la situation ne dégénère»: le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres a déclaré à RIA novosti qu’une solution militaire à la crise coréenne serait une catastrophe et appelé à chercher des moyens politiques pour résoudre la situation.

    Dans une interview exclusive à RIA novosti, le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a évoqué la situation autour de la Corée du Nord, estimant qu'un règlement militaire du conflit serait une catastrophe.

    «Nous devons condamner très sévèrement les essais nucléaires et les tests de missiles nord-coréens, en maintenant le cap sur une péninsule coréenne dénucléarisée, mais dans le même temps, nous devons comprendre qu'une solution militaire serait une catastrophe. Nous devons tout faire afin de créer les conditions pour une initiative diplomatique et des solutions politiques», a-t-il déclaré.

    En outre, le secrétaire général de l'Onu s'est déclaré très préoccupé par la crise entourant la Corée du Nord.

    «Je pense qu'il est absolument nécessaire d'empêcher que la situation dégénère. De toute évidence, la Corée du Nord doit respecter le droit international et les résolutions du Conseil de sécurité. Et tous les pays doivent faire la même chose. Mais nous devons prendre les résolutions du Conseil de sécurité non seulement comme un instrument fondamental de pression sur la Corée du Nord, mais aussi comme un moyen d'obtenir une solution diplomatique», a-t-il souligné.

    Dimanche 3 septembre, la Corée du Nord a annoncé l'essai réussi d'une bombe H destinée à être installée sur les missiles intercontinentaux. Le ministère japonais de la Défense a préalablement évalué la puissance de la charge à 70 kt, ce qui dépasse largement la puissance des bombes atomiques larguées sur les villes japonaises de Hiroshima et de Nagasaki en 1945.

    En riposte, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté lundi à l'unanimité et à l'initiative des États-Unis une nouvelle batterie de sanctions contre la Corée du Nord, interdisant ses exportations de textile et réduisant les approvisionnements en pétrole et en gaz. 

    Lire aussi:

    Moscou hostile à ce que Pyongyang obtienne le statut d'État nucléaire
    Corée du Nord: Moscou insiste sur l’examen de l’initiative russo-chinoise à l’Onu
    Ambassadeur nord-coréen en Russie: «les USA ont fabriqué la soi-disant résolution 2375»
    Tags:
    catastrophe, conflit, ONU, Antonio Guterres, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik