Ecoutez Radio Sputnik
    Bundestag

    Armes pour Ankara: Berlin ne compte pas suspendre 100% des exportations

    © AP Photo/ Markus Schreiber
    International
    URL courte
    0 69817

    L'Allemagne a expliqué qu'elle ne livrerait plus à la Turquie d'équipements susceptibles d'être utilisés lors de persécutions politiques.

    L'Allemagne n'envisage pas de suspendre l'ensemble de ses exportations d'armes en Turquie en raison de la crise dans les relations entre les deux pays, a annoncé mercredi le porte-parole gouvernement allemand Steffen Seibert.

    Selon lui, l'Allemagne a cependant limité ses livraisons d'armes en Turquie pour éviter de remettre à Ankara des «équipements susceptibles d'être utilisés pour des répressions politiques».

    Les relations entre Berlin et Ankara ne cessent de se détériorer depuis la campagne sur le référendum constitutionnel du 16 avril qui a permis au Président turc Recep Tayyip Erdogan d'obtenir un élargissement de ses pouvoirs.

    Début juin, le gouvernement allemand avait annoncé le retrait de ses troupes de la base d'Incirlik dans le sud de la Turquie. Cette décision est intervenue après le refus d'Ankara de laisser des parlementaires allemands visiter la base.

    La Turquie a alors justifié son interdiction en accusant Berlin d'avoir accordé l'asile politique à des ressortissants turcs accusés par Recep Tayyip Erdogan d'être liés à la tentative de putsch survenue en juillet 2016.

    Plus tôt dans la semaine, le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a déclaré que son pays avait suspendu la plupart des exportations d'armements à la Turquie. Par la suite, M.Erdogan a annoncé avoir signé avec la Russie un contrat majeur portant sur l'achat de systèmes de défense antiaérienne S-400.

    Lire aussi:

    Merkel menace de limiter les échanges commerciaux avec Ankara
    Tensions Berlin-Ankara: le PM turc annule sa rencontre avec un ministre allemand
    L'Otan intervient dans la querelle entre Berlin et Ankara
    Tags:
    relations, livraisons d'armes, base aérienne d'Incirlik, S-400, référendum constitutionnel en Turquie (2017), tentative de putsch en Turquie (2016), Sigmar Gabriel, Recep Tayyip Erdogan, Steffen Seibert, Allemagne, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik