Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    Pyongyang menace de réduire les États-Unis en cendres et de «couler» le Japon

    © AP Photo/ Wong Maye-E
    International
    URL courte
    686118519

    En riposte aux dernières sanctions approuvées par le Conseil de sécurité de l’Onu, la Corée du Nord a menacé de «couler le Japon» et de «réduire les États-Unis en cendre».

    Sur fond de tensions accrues autour du programme nucléaire nord-coréen et suite aux nouvelles sanctions imposées à Pyongyang par le Conseil de sécurité de l'Onu suite au dernier essai nucléaire, la Corée du Nord a menacé de représailles Washington et Tokyo.

    «Les quatre îles de l'archipel [japonais] doivent être coulées à l'aide d'une bombe nucléaire (…) L'existence du Japon n'est plus nécessaire à nos côtés», pouvait-on lire dans un communiqué de l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), citée par Reuters.

    Et continuer sur le même ton vis-à-vis de Washington.

    «Réduisons le territoire américain en cendres et plongeons-le dans les ténèbres. Manifestons notre colère en mobilisant toutes les capacités de représailles que nous avons mises au point jusqu'ici», est-il indiqué, ajoutant que les États-Unis devaient «être battus comme un chien en rage».

    Le Comité coréen pour la paix en Asie-Pacifique, également chargé des relations extérieures, a en outre réclamé le démantèlement du Conseil de sécurité, le qualifiant d' «outil du mal», formé par des «Etats corrompus» aux ordres de Washington.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté lundi, 11 septembre, à l'unanimité et à l'initiative des États-Unis une nouvelle batterie de sanctions contre la Corée du Nord, interdisant ses exportations de textile et réduisant les approvisionnements en pétrole et en gaz. Cette huitième série de mesures vise à punir ce pays pour l'essai nucléaire du 3 septembre.

    Dimanche 3 septembre, la Corée du Nord a annoncé l'essai réussi d'une bombe H destinée à être installée sur les missiles intercontinentaux. Le ministère japonais de la Défense a préalablement évalué la puissance de la charge à 70 kt, ce qui dépasse largement la puissance des bombes atomiques larguées sur les villes japonaises de Hiroshima et de Nagasaki en 1945.

    Le président américain Donald Trump a déclaré que Washington était prêt à utiliser «tous les moyens» pour protéger son pays et les alliés, y compris l'arme nucléaire. Séoul a fermement condamné ces essais, alors que Tokyo les a qualifiés de «défi lancé à la communauté internationale».

    Lire aussi:

    Les militaires US se pressent d’élaborer un remède contre la radioexposition
    Conflit avec la Corée du Nord: vers un nouveau choc pétrolier?
    «Réussite totale»: la Corée du Nord annonce le test d'une bombe H
    Tags:
    riposte, représailles, menaces, nucléaire coréen, tests nucléaires, sanctions, Corée du Nord, Japon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik