Ecoutez Radio Sputnik
    Miguel Arias Canete

    Nord Stream 2: la plupart des pays de l'UE favorables à des négociations avec Moscou

    © AP Photo/ Virginia Mayo
    International
    URL courte
    6878262

    La majorité des pays de l'Union européenne souhaitent un mandat pour négocier avec Moscou une base juridique spéciale pour le gazoduc Nord Stream 2, a déclaré le commissaire européen Miguel Arias Canete en prenant la parole au Parlement européen.

    La plupart des pays de l'Union européenne soutiennent l'idée d'accorder à la Commission européenne un mandat pour des négociations avec Moscou au sujet de l'élaboration d'une base juridique spéciale pour la construction du gazoduc Nord Stream 2, a déclaré au Parlement européen Miguel Arias Canete, commissaire au Climat et à l'Énergie.

    La Commission européenne souhaite élargir au futur gazoduc plusieurs règles de l'UE qui, aujourd'hui, ne le concernent pas. L'été dernier, elle a approuvé le projet de mandat à la tenue de négociations appropriées avec la Russie, mais ce mandat doit être entériné par le Conseil de l'UE.

    Miguel Arias Canete a indiqué que le Conseil de l'UE avait entamé l'examen de ce mandat et que la majorité des membres de l'UE avaient soutenu l'initiative.

    Il a relevé la présence de trois approches différentes à l'étape actuelle. Le premier groupe est composé de nombreux pays qui soutiennent résolument le mandat. Le second comprend les pays assez réservés à l'égard de cette initiative qui n'ont pas encore fait connaître leur avis sur le sujet. Enfin, certains pays, peu nombreux, s'élèvent contre ce mandat pour différentes raisons: soit ils l'estiment inopportun, soit ils considèrent la proposition insuffisamment ambitieuse.

    Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux tuyaux de gazoduc reliant le littoral russe à l'Allemagne, via la mer Baltique. Sa capacité totale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant fin 2019 et le coût du projet est évalué à 9,9 milliards d'euros. La nouvelle conduite doit passer à côté de Nord Stream.

    Lire aussi:

    Bagdad: les troupes US devront quitter l'Irak après l'opération contre Daech
    Syrie: entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dans plusieurs secteurs de la Ghouta orientale
    Trump accepte l'invitation de Macron à assister aux célébrations du 14 juillet à Paris
    Tags:
    gazoduc, négociations, Nord Stream 2 AG, Commission européenne, Conseil de l'UE, Miguel Arias Cañete, Europe, mer Baltique, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik