International
URL courte
Explosion dans le métro de Londres, septembre 2017 (18)
203
S'abonner

Peu après qu'une explosion a frappé la station du métro londonien de Parsons Green ce vendredi matin, des usagers du métro ont raconté à Sputnik le vent de panique qui a soufflé sur les lieux juste après l'attaque.

L'explosion à la station de métro Parsons Green a frappé la capitale britannique à l'heure de pointe, blessant au moins 22 personnes. Certains ont reçu des brûlures, d'autres ont été victimes de la ruée qui s'est produite quand les voyageurs paniqués ont fui les lieux de l'incident.

«Ce matin, je suis passée à proximité, je n'ai pas entendu l'explosion, mais j'ai vu des gens courir hors de la station. Beaucoup étaient en proie à la peur, beaucoup criaient», a raconté à Sputnik Christy, une habitante de Londres, qui se rendait dans un magasin et s'est trouvée par hasard près de la station Parsons Green peu après l'explosion.

«J'ai observé ce qui se passait et il m'a semblé que les services du métro avaient évacué rapidement les gens, les avaient fait sortir très vite. Il n'y a pas eu de mouvement de panique, les gens étaient tout simplement très effrayés», a-t-elle ajouté.

Un autre habitant, George, a raconté que son ami était dans la station au moment de l'attaque:

«Il m'a dit que l'explosion avait eu lieu non dans la station elle-même, mais dans un des tunnels. D'après lui, il serait survenu quelque chose de terrible si le train était arrivé à quai et que la déflagration s'y était produite. Il disait avoir entendu un bang, ensuite un employé du métro a annoncé l'évacuation et tout le monde s'est précipité vers la sortie.»

Heureusement, un poste de police se trouve à proximité, tout comme une caserne de pompiers. «Tous ceux dont on avait besoin après l'incident sont immédiatement arrivés sur place», a indiqué Annie, représentante de la police londonienne.

Après cette attaque, la station Parson Green a été partiellement fermée, les autorités ont appelé les Londoniens à emprunter les transports en commun de surface, ce qui a causé des embouteillages de plusieurs kilomètres de long, certains ont décidé d'aller au travail à pied. Un employé d'une société immobilière a était parmi ces derniers.

«Le trajet jusqu'au travail prendra ainsi environ une heure, mais quoi faire — il est impossible de monter dans un bus, et celui-ci va très lentement», a-t-il précisé.

Un colis blanc a explosé ce vendredi matin à la station Parsons Green, dans le métro londonien, faisant de nombreux blessés. Selon le bilan fourni par les services ambulanciers, 22 personnes ont été hospitalisées à la suite de l'attaque. Le commandement des services antiterroristes de la police londonienne a ouvert une enquête.

Dossier:
Explosion dans le métro de Londres, septembre 2017 (18)

Lire aussi:

Médias: les démineurs tentent de désactiver un second explosif dans le métro de Londres
Une explosion au centre de Londres, un blessé
Attaque de Londres: Daech a tenté de recruter un journaliste de la BBC infiltré
Tags:
témoignage, témoins, blessure, blessés, explosifs, explosion, attaque, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik