Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau séparatiste catalan

    À la guerre comme à la guerre: Madrid durcit le contrôle des dépenses de la Catalogne

    © REUTERS / Albert Gea
    International
    URL courte
    La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (33)
    534

    Les tensions entre Madrid et Barcelone continuent à prendre de l’ampleur: le gouvernement espagnol a décidé vendredi de renforcer le contrôle des dépenses de la Catalogne pour garantir que la région n'utilisera pas des fonds pour l'organisation du référendum d’indépendance interdit.

    Les autorités espagnoles augmentent de jour en jour la pression sur les séparatistes catalans pour empêcher l'organisation d'un référendum d'autodétermination qualifié d'anticonstitutionnel par la Cour constitutionnelle. L'Espagne a durci vendredi le contrôle des dépenses de la Catalogne, à la suite du refus de l'exécutif régional de lui rendre des comptes pour garantir qu'il n'allouait pas de fonds à l'organisation du référendum d'autodétermination interdit.

    «Face à l'illégalité manifeste, nous avons établi le nouveau système de contrôle des dépenses», a déclaré le ministre du Budget Cristobal Montoro. «Nous garantissons qu'aucun paiement de cette administration ne va à une activité illégale.»

    Selon lui, il est prévu que Madrid versera directement les salaires des fonctionnaires et s'assurera du financement des services publics ou du versement des allocations. Le nouveau système permet à l'Espagne de «se substituer à la région pour la plupart des dépenses essentielles», a-t-il encore déclaré.

    Cette mesure donne au gouvernement un moyen de pression direct sur les fonctionnaires régionaux, qui seront rémunérés par l'État central.

    La Catalogne, qui représente 15% de la population de l'Espagne avec 7,5 millions d'habitants sur 47 millions, produit 20% du PIB national. Elle a longtemps réclamé plus d'autonomie avant d'être tentée par l'indépendance. 70% des habitants de Catalogne sont favorables à la tenue d'un scrutin, selon les sondages, mais moins de la moitié d'entre eux sont partisans de l'indépendance.

    Précédemment, le parquet général espagnol a annoncé lancer des poursuites contre plusieurs députés du parlement catalan et membres du gouvernement de la Catalogne pour avoir soutenu la convocation d'un référendum d'autodétermination, a indiqué le procureur général d'Espagne, Jose Manuel Maza.

    Dossier:
    La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (33)
    Tags:
    dépenses, budget, indépendantistes, indépendance, Catalogne, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik