Ecoutez Radio Sputnik
    Une moto dans un tunnel

    Pologne: quand les motards s'élèvent contre la russophobie

    CC0 / MikesPhotos
    International
    URL courte
    1411

    Une course moto rassemble en Pologne les opposants à la vague de russophobie qui déferle actuellement sur le pays, a annoncé à Sputnik l'un de ses organisateurs, Peter Radtke.

    Des motards se réuniront en Pologne le temps d'une course contre la russophobie, a annoncé à Sputnik l'un de ses organisateurs, Peter Radtke.

    «La course intitulée Non à la russophobie se poursuivra jusqu'au 19 septembre. Nous diffuserons des tracts indiquant que la position russophobe mène à une impasse et nous ferons un travail d'explication», a-t-il ajouté.

    «La russophobie qui se déchaîne dans notre pays est une tumeur maligne sur son corps et cette tumeur est artificiellement nourrie par ceux qui s'estiment être des défenseurs de la démocratie», ont souligné les organisateurs de l'action.

    Les participants à la course sont arrivés à Olsztyn où ils prendront le départ après s'être rendus au cimetière local pour y entretenir les tombes de militaires de l'Armée rouge. Après avoir parcouru quelque 1.500 kilomètres, ils arriveront à Varsovie et y déposeront des fleurs sur la tombe du Soldat inconnu.

    La Pologne est l'un des pays européens les plus hostiles à la Russie. Profitant de la situation, l'Otan ne cesse d'augmenter sa présence dans les pays baltes et en Pologne sous prétexte de contrer une prétendue agression russe, tandis que Varsovie persiste à détruire des monuments élevés à la mémoire des soldats soviétiques de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, un mausolée militaire sur un site abritant une fosse commune de militaires de l'Armée rouge a été récemment démoli. En outre, l'Otan organise régulièrement des exercices militaires en Pologne, c'est-à-dire le long de la frontière occidentale de la Russie, et a fait connaître au sommet de Varsovie en 2016 sa décision sur un renforcement sans précédent de son aile orientale. Ainsi, l'Alliance propose de déployer dans les pays baltes et en Pologne quatre bataillons multinationaux de 800 à 1.200 hommes chacun. Une brigade blindée américaine est déployée en Pologne dans le cadre de l'opération Atlantic Resolve, sa rotation est actuellement en cours. Les effectifs militaires américains y participant sont estimés à environ 3.500 hommes. Des chars Abrams et des obusiers autopropulsés Paladin forment le noyau du matériel de combat. Mais à l'annonce des exercices militaires russo-biélorusses Zapad 17, médias et politiciens polonais se sont mis à crier à une menace imminente à la sécurité de la Pologne, vu l'envergure «préoccupante» de ces manœuvres aux portes de l'Europe.

    Lire aussi:

    Défense russe: «La situation militaire est très tendue près de la frontière ouest»
    Actes de vandalisme en Pologne, «la russophobie est devenue une doctrine d’État»
    Comment Varsovie veut faire chanter Berlin avec les réparations de guerre
    Tags:
    motard, course, russophobie, Seconde Guerre mondiale, Armée rouge, Sputnik, OTAN, Russie, Varsovie, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik