International
URL courte
Explosion dans le métro de Londres, septembre 2017 (18)
929
S'abonner

L'explosion, qui s'est produite vendredi dans le métro de Londres et a plus tard été qualifiée d'attentat par les autorités britanniques, aurait été organisée par Daech. Le groupe terroriste a revendiqué cette attaque. Les autorités britanniques ont élevé l'état d'alerte terroriste au niveau «critique».

Le groupe terroriste Daech a revendiqué l'attentat qui a fait vendredi 29 blessés dans une rame du métro de Londres, a annoncé le centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE.

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé que le niveau d'alerte terroriste avait été relevé du niveau «sévère» au niveau «critique» dans le pays, pour la deuxième fois en six mois.

Elle a prévenu ses concitoyens que des policiers armés et des soldats patrouilleraient dans les rues ces prochains jours. Les militaires remplaceront les policiers devant les sites sensibles interdits d'accès au public.

Le service de renseignement britannique MI5 s’est joint à l'enquête sur l'explosion dans le métro.

Une explosion s'est produite vendredi dans le métro londonien au niveau de la station Parsons Green, sur la District Line, dans le sud-ouest de la capitale. Les secours ont indiqué que 29 personnes blessées par la déflagration avaient été hospitalisées. Selon le commandant de l'unité antiterroriste de la police londonienne, l'attaque avait été perpétrée à l'aide d'un engin explosif artisanal. 

Dossier:
Explosion dans le métro de Londres, septembre 2017 (18)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
menace terroriste, attentat, Daech, MI5, Theresa May, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook