International
URL courte
Tir du missile nord-coréen du 15 septembre 2017 (14)
8250
S'abonner

La Corée du Nord a confirmé qu'un missile balistique Hwasong-12 avait été testé lors du lancement de ce vendredi, qui était surveillé par Kim Jong-un en personne, a annoncé l’agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un supervisait personnellement le tir de missile Hwasong-12 effectué vendredi, a signalé l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). L'ordre de lancer le projectile avait été donné soudainement, d'après l'agence.

«Le missile a suivi le trajet planifié et a atteint la cible visée» dans l'océan Pacifique. Au cours du lancement, Pyongyang a «testé l'efficacité du missile balistique stratégique de moyenne et longue portée», a souligné M.Kim.

En cela, son but final est de parvenir à un «équilibre réel» des forces avec les États-Unis. Par conséquent, il faut que les ingénieurs et les scientifiques du pays poursuivent leur travail sur la modernisation du domaine.

Vendredi matin, la Corée du Nord a effectué un nouveau tir de missile balistique depuis les environs de Pyongyang en direction du Japon. L'engin a survolé l'île de Hokkaido et est tombé dans l'océan Pacifique, à 2.200 kilomètres de la côte la plus proche du Japon, sans causer de préjudice. Théoriquement, un tel missile, lancé depuis le territoire de la Corée du Nord, peut atteindre l'île américaine de Guam.

Les membres du Conseil de sécurité de l'Onu ont par la suite condamné le tir, le qualifiant de provocation.

Dossier:
Tir du missile nord-coréen du 15 septembre 2017 (14)

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Elle donne un coup de tête à un agent SNCF à Nantes parce qu’il lui refuse l’accès au quai
Lyon instaure de nouvelles restrictions pour freiner l'épidémie de Covid-19
Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Tags:
tir de missiles, lancement, cibles, missiles balistiques, test, Hwasong-12, Kim Jong-un, Pyongyang, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook