International
URL courte
436
S'abonner

L’initiative française visant la création d'un groupe de contact en Syrie et, plus particulièrement, son format, sera discutée la semaine prochaine à New-York par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu, a communiqué à Sputnik l’Ambassadrice de France à Moscou Sylvie Bermann.

Commentant pour Sputnik la situation en Syrie, l'Ambassadrice de France à Moscou Sylvie Bermann a expliqué qu'il serait désormais important de procéder à la phase politique de la résolution du conflit syrien.

Elle a par ailleurs indiqué que le projet de création ainsi que le format du groupe de contact en Syrie proposé par Emmanuel Macron feraient l'objet de discussions la semaine prochaine à New-York par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu, dont la Russie.

Les Présidents français et russe se sont entretenus par téléphone hier afin de discuter des problèmes internationaux à l'ordre du jour, parmi lesquels le programme nucléaire nord-coréen et le conflit syrien.

Les deux chefs d'États se sont également dits prêts à intensifier leurs efforts conjoints en vue de régler la crise en Syrie, notamment dans le cadre du processus de Genève sous l'égide de l'Onu.

Ces derniers temps, les terroristes ont significativement cédé du terrain en Syrie: appuyée par l'aviation russe, l'armée syrienne a arraché aux djihadistes Hama, Homs, Lattaquié, Palmyre et Alep. Début septembre, plusieurs villes en Syrie ont enfin retrouvé la liberté des djihadistes, y compris Uqayribat et Deir ez-Zor.

Lire aussi:

Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Restrictions chinoises sur le trafic aérien: les Américains attaquent, les Européens acquiescent
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Tags:
groupe de contact, lutte antiterroriste, terrorisme, ONU, Emmanuel Macron, Sylvie Bermann, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook