International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2017) (110)
18530
S'abonner

Les habitants de Deir ez-Zor, libérés récemment des terroristes, ont plus que jamais besoin d’aide. Découvrez les témoignages de Syriens qui expliquent ce que fait la Russie pour leur donner un coup de main.

Deir ez-Zor libérée début septembre de l'emprise terroriste est en train de reprendre souffle et de revenir à une vie normale.

Cependant, les habitants locaux se retrouvent confrontés à un tas de problèmes, comme par exemple le manque d'eau, électricité, de nourriture et de médicaments.

Heureusement, la Russie et le gouvernement syrien font tout leur possible afin de venir en aide aux gens qui ont connu l'horreur de vivre sous le siège des extrémistes.

«Ces derniers jours, nous recevons beaucoup d'aide de la part du gouvernement syrien et de nos amis russes: médicaments, eau, aliments, essence», a raconté aux journalistes le gouverneur de la province de Deir ez-Zor, Mohammed Ibrahim Samra.

Ainsi, grâce aux équipements pour boulangeries que Damas a récemment fournis dans la région, les habitants locaux ont désormais du pain frais, plaisir qui avait disparu des tables sous le règne des extrémistes de Daech.

Les aliments sont acheminés par transports tandis que lors du siège des terroristes, les militaires russes étaient obligés de larguer de l'aide humanitaire depuis des avions.

Les Syriens sont en outre reconnaissants à la Russie pour les livraisons de médicaments ainsi que pour l'envoi de médecins qui viennent dans la région dans le but d'aider leurs collègues syriens à traiter les malades.

«Nous sommes reconnaissants à la Russie. Après que la ville a été libérée, nous avons reçu des médicaments, des bandages et, surtout, des collègues plus expérimentés qui nous prodiguent toujours des conseils» a confié un médecin de l'hôpital de la ville, Bashar Assaf.

Ces derniers temps, les terroristes ont significativement cédé du terrain en Syrie: appuyée par l'aviation russe, l'armée syrienne a arraché aux djihadistes Hama, Homs, Lattaquié, Palmyre et Alep. Début septembre, plusieurs villes en Syrie ont enfin retrouvé la liberté des djihadistes, y compris Uqayribat et Deir ez-Zor.

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2017) (110)

Lire aussi:

La Syrie combattra toute force, y compris les milices soutenues par Washington
Les membres permanents du CS de l'Onu discuteront du format du groupe de contact en Syrie
Deir ez-Zor: l’armée syrienne bloque la principale voie d’approvisionnement de Daech
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
aide humanitaire, Deir ez-Zor, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook