Ecoutez Radio Sputnik
    feu rouge

    Le «non» de Mme Merkel à l’assouplissement des sanctions antirusses, «coup de publicité»

    CC BY 2.0 / Kenny Louie / Don't walk
    International
    URL courte
    211195191

    La déclaration de la chancelière allemande selon laquelle la levée des sanctions imposées à l’encontre de Moscou s’avérerait impossible pour le moment n’est qu’un coup de publicité, estime le premier vice-président du comité des affaires internationales de la Douma, Dmitri Novikov.

    La réticence d'Angela Merkel à assouplir les sanctions antirusses est un élément de sa campagne préélectorale, a déclaré à Sputnik le premier vice-président du comité des affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe), Dmitri Novikov.

    «Bien entendu, il y a un élément de publicité préélectorale», a-t-il souligné.

    Il a en outre ajouté que l'implication de Berlin dans les affaires étrangères des États-Unis jouait également un rôle crucial.

    «Le fait que l'Allemagne est attelé au "chariot" de la politique extérieure des États-Unis est là. Alors, même si elle a une certaine volonté d'agir indépendamment, l'Allemagne ne peut la mettre en œuvre.»

    Qualifiant d'«intéressante» l'initiative de Vladimir Poutine de déployer des forces de maintien de la paix dans le Donbass pour assurer la sécurité de la mission de l'OSCE dans la région, la Chancelière allemande a souligné ce samedi 16 septembre qu'elle ne signifierait pas la levée des sanctions imposées à l'encontre de Moscou.

    Début septembre, le Président russe a annoncé qu'il soutenait l'idée d'envoyer des forces de maintien de la paix dans le Donbass, ajoutant que les personnels de l'Onu devraient avoir pour mission d'assurer la sécurité des observateurs de l'OSCE et n'être déployés que sur la ligne de démarcation. Il a également noté que cette décision devrait être prise par le Conseil de sécurité des Nations unies.

    Lire aussi:

    La Russie estime dangereux de durcir les sanctions contre la Corée du Nord
    Ambassadeur russe: «La Russie n'a jamais demandé de lever les sanctions et ne le fera pas»
    Russie-Allemagne: échanges en hausse malgré les sanctions
    Tags:
    sanctions antirusses, levée des sanctions, publicité, Angela Merkel, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik