Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un

    «L’homme-fusée»: un surnom pour Kim Jong-un façon américaine

    © REUTERS/ KCNA
    International
    URL courte
    121690218

    On pourrait penser que les essais nucléaires mis en place par la Corée du Nord n’étaient capables que d’indigner et de préoccuper la communauté internationale. Pourtant, Donald Trump y a réagi d’une manière sarcastique, allant même jusqu’à inventer un surnom pour Kim Jong-un.

    Au cours d'une conversation téléphonique avec le Président sud-coréen Moon Jau-in, le chef de l'État américain Donald Trump a appelé Kim Jong-un «l'homme-fusée».

    «Hier soir j'ai parlé avec le Président sud-coréen Moon Jae-in. Je lui ai demandé comment allait l'homme-fusée. Il y a des queues en Corée du Nord pour acheter du pétrole. C'est vraiment mauvais!» a écrit Donald Trump sur son compte Twitter.

    D'après les informations véhiculées par les médias, des files d'attente pour acheter du pétrole sont apparues en Corée du Nord suite à des annonces sur de nouvelles sanctions à son égard de la part de l'Onu.

    Lors d'une conversation téléphonique, les chefs d'États américain et sud-coréen ont discuté du lancement du missile nord-coréen qui a survolé le Japon, d'après un communiqué officiel obtenu par Sputnik. Les deux Présidents ont fait remarquer que la Corée du Nord continuait à lancer des défis à l'encontre de la communauté internationale après que l'Onu avait condamné rigoureusement les provocations répétitives de Pyongyang.

    Donald Trump et Moon Jae-in ont en outre confirmé leur attachement à l'élargissement de la pression économique et diplomatique sur la Corée du Nord et ont exprimé leur intention de poursuivre leurs consultations en marge de l'Assemblée Générale de l'Onu.

    Lire aussi:

    La Corée du Sud en attente de nouveaux armements stratégiques US
    Comment Trump pousse la Corée du Sud à la guerre
    Séoul fixe les conditions pour un dialogue avec Pyongyang
    Tags:
    Donald Trump, Kim Jong-un, Pyongyang, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik