Ecoutez Radio Sputnik
    Inauguration d'un nouveau quartier résidentiel à Pyongyang

    Sénateur russe: nous ne laisserons pas les USA «expérimenter» avec la Corée du Nord

    © Sputnik. Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    174150871697

    La Russie, pays limitrophe de la Corée du Nord, ne peut pas tolérer une opération militaire dans ce pays, qui risquerait d'avoir des conséquences très graves non seulement pour la région, mais pour le monde entier, selon un sénateur russe.

    Étant donné qu'une opération militaire des États-Unis et de leurs alliés contre la Corée du Nord obligerait Pyongyang à riposter par tous les moyens disponibles, la Russie ne permettra pas à Washington pareilles expériences près de ses frontières, a déclaré le sénateur russe Konstantin Kossatchev.

    Auparavant, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a déclaré que Washington essayait de trouver une solution pacifique au problème nord-coréen, tout en admettant l'existence d'une solution militaire.

    «[Les leaders nord-coréens] feront tout pour se protéger contre une ingérence étrangère. Aussi, tant que les États-Unis, les autres pays occidentaux, les voisins de la Corée du Nord, la Corée du Sud, le Japon et d'autres pays de la région admettront la possibilité d'une solution militaire et du renversement du régime actuel […], tant que cette menace existera, la Corée du Nord et ses autorités continueront de réaliser leur programme nucléaire», a déclaré aux journalistes le sénateur russe.

    Selon lui, il n'y a aucune solution militaire à la crise coréenne.

    «Il ne fait aucun doute que si une opération militaire est lancée, les autorités nord-coréennes mettront en œuvre, hélas, toutes les possibilités dont elles disposent et tout cela se terminera de façon très déplorable, non seulement pour la région, mais aussi pour le monde entier, les États-Unis y compris», a poursuivi le sénateur.

    «En ce sens, les États-Unis sont dans une position plus confortable, parce qu'ils sont très éloignés géographiquement de la région et, je suis désolé, peuvent s'offrir le luxe d'expérimenter. Alors que nous, qui sommes un pays limitrophe de la Corée du Nord, ne pouvons pas nous permettre de plaisanter. Nous ne pouvons permettre ni aux États-Unis, ni aux autres pays de mener pareilles expériences sur la Corée du Nord», a conclu le sénateur russe.

    Lire aussi:

    Corée du Nord: «Le feu et la colère» de Trump ne sont pas une vaine menace
    Pourquoi la Corée du Nord n’est pas prête à frapper la base de Guam
    Kim Jong-un: la Corée du Nord a presqu'accompli la création de ses forces nucléaires
    Tags:
    opération militaire, Rex Tillerson, Konstantin Kossatchev, Corée du Nord, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik