International
URL courte
Polémique autour du référendum kurde (2017) (48)
4140
S'abonner

À une semaine du référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, la plus haute instance judiciaire de l’Irak a exigé d’examiner la constitutionnalité du vote.

La Cour suprême irakienne a ordonné lundi la suspension du référendum d'indépendance prévu le 25 septembre dans le Kurdistan irakien jusqu'à ce qu'elle puisse examiner sa constitutionnalité.

«La Cour suprême a émis un ordre de suspendre la procédure d'organisation du référendum prévu le 25 septembre sur ordre de la présidence du Kurdistan, jusqu'à ce qu'elle examine les plaintes qu'elle a reçues, affirmant que cette consultation est anticonstitutionnelle», a indiqué un communiqué.

Le parlement du Kurdistan irakien s'est prononcé la semaine dernière à une très large majorité en faveur de la tenue de la consultation, que le gouvernement juge inconstitutionnelle. L'Iran et la Turquie, qui craignent qu'elle n'alimente les velléités séparatistes de leurs propres minorités kurdes, y sont également très hostiles.

Malgré les appels à renoncer, le dirigeant du Kurdistan autonome irakien Massoud Barzani a fait savoir vendredi que le référendum était aurait bel et bien lieu à la date prévue.

Dossier:
Polémique autour du référendum kurde (2017) (48)

Lire aussi:

«D’autres vaccins sont plus efficaces» qu’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Des policiers de plusieurs départements de France attaqués dans la nuit de samedi à dimanche
«Chasseurs de nuit», «crocodiles» et «cygne blanc»: les surprises du défilé aérien militaire à Moscou – images
Où est la France dans la liste des pays européens avec la plus grande part de leur population vaccinée?
Tags:
référendum, Kurdistan irakien, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook