International
URL courte
1512
S'abonner

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel de Turquie (RTUK) a nié les déclarations selon lesquelles Ankara perturbait volontairement la transmission des stations russes en Crimée en émettant sur leurs fréquences des signaux radio turcs.

Les signaux des stations radio turques sont bien transmis dans la Péninsule, particulièrement sur la rive sud de la Crimée et à Sébastopol depuis la fin de la semaine dernière. Le député de la Douma d'État (chambre basse du Parlement russe) de Sébastopol, Dmitry Belik, n'a pas exclu que cela pourrait être la manifestation de tentatives des médias turcs d'essayer de se faire une place sur les fréquences criméennes.

Néanmoins, le Conseil supérieur de l'audiovisuel de Turquie (RTUK) a contesté cette information.

«Nous ne transmettons pas spécialement les signaux de nos stations radio en Crimée, rien n'a changé ici ces derniers jours. On n'élargit pas notre radiodiffusion sur le terrain», a confié à Sputnik un représentant du Conseil, en ajoutant que cela pourrait être lié aux conditions météorologiques ou à d'autres raisons physiques.

L'ingénieur principal du studio «Arteks», chargé de la transmission des stations radio russes sur la bande FM en Crimée, Alexandre Kakhanov, avait également auparavant déclaré à Sputnik que le fait que les signaux des stations radio turques étaient bien transmis sur la rive sud de la Crimée et à Sébastopol n'était lié à aucun évènement politique. Selon lui, il s'agissait de la bonne diffusion des signaux grâce aux conditions météorologiques.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Tags:
station radio, radio, Turquie, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik