International
URL courte
0 131
S'abonner

Le secteur financier chinois sera bientôt plus accessible aux investisseurs étrangers, la Banque populaire de Chine élaborant un projet en ce sens, d’après l’agence Bloomberg qui se réfère à des sources informées.

La Banque populaire de Chine prépare actuellement une série de réformes qui visent à élargir l'accès des entreprises étrangères au secteur national des services financiers, relate l'agence Bloomberg qui cite des sources informées.

Selon les informations de l'agence, ces projets de réforme prévoient que les sociétés étrangères seront autorisées à contrôler leurs joint-ventures sur le territoire chinois. En outre, l'actuel plafond de 25% de participation étrangère au capital des banques chinoises sera possiblement augmenté.

Auparavant, le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, avait déclaré que les autorités de son pays pourraient rompre leurs relations commerciales avec la Chine afin de renforcer la pression sur la Corée du Nord.

Les régulateurs chinois ont décidé l'année dernière d'ouvrir le marché monétaire du pays, autorisant ainsi les entreprises d'investissement en Chine à être détenues à 100% par des gestionnaires étrangers. Au moins une douzaine de gestionnaires financiers internationaux, tels que Man Group Plc, Bridgewater Associés et Fidelity International, ont annoncé leur intention de créer des fonds privés d'investissement dans le pays.

Au mois d'août Riyad et Pékin ont évoqué l'intention de créer un fonds commun d'investissement de 20 milliards de dollars.

En outre, depuis le début de l'année 2017, le commerce entre la Chine et la Russie a augmenté de plus de 20%, le volume de leurs échanges ayant dépassé 46 milliards de dollars, soit une progression de près de 25% par rapport à la même période de l'année dernière.

Lire aussi:

L'Iran obtient 10 mds USD de crédits en Chine
Commerce: la Chine propose un «double-gel», les USA lui font du chantage
L’Arabie saoudite et la Chine comptent créer un fonds d’investissement de 20 mds USD
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
États-Unis, Chine, Pékin, Corée du Nord, financement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook